Le nouveau drone de Boeing est piloté par une intelligence artificielle

Il devrait prochainement être intégré à des vols en équipe. A terme, il pourrait aussi aider à diverses missions civiles.

La Force aérienne royale australienne (RAAF) a mis en ligne une vidéo de ce premier vol, un test supervisé par les équipes de Boeing.

Il s’agit d’un projet pionnier en la matière, annoncé par le constructeur américain sous forme de concept dès 2019. Grâce à l’intelligence artificielle embarquée, l’appareil peut prendre des décisions en vol encore plus rapidement qu’un humain au sol chargé de le contrôler.

Un drone à plusieurs missions

Ce drone mesure 11,7 m de long et possède une envergure de 3 m. Son autonomie est estimée à environ 3500 km et il peut voler seul ou au sein d’une escadrille. Dans tous les cas, il lui sera possible de prendre davantage de risques qu’un avion ordinaire avec un pilote à bord.

L’idée n’est pas de n’en faire pour autant qu’une machine de guerre. En effet, plusieurs éléments du drone s’avèrent interchangeables, ce qui lui permet de se transformer, selon les missions, en ajoutant tantôt des missiles, tantôt divers capteurs. Dans le civil, un tel drone pourrait très bien être utilisé un jour pour des missions d’exploration et de recherche.

Si Boeing a lancé les premières bases de ce projet avec l’armée australienne, qui devrait se doter prochainement d’une quinzaine d’exemplaires, ce drone pourrait bien intéresser d’autres forces de défense à l’avenir.

Un premier vol en équipe est prévu un peu plus tard cette année en attendant, découvrez les images du premier vol du Loyal Wingman de Boeing