Le mode nuit de l’iPhone ne serait pas efficace

Une étude britannique, réalisée en 2019, affirmait que le “Night Shift” de l’iPhone, qui fait automatiquement passer les couleurs de l’écran à des tons plus chauds, n’aurait aucune incidence sur le sommeil. Ce que confirme une nouvelle étude, réalisée cette fois aux États-Unis. 

Pire que mieux

Selon la première étude britannique, la fonctionnalité serait même néfaste pour notre sommeil. L’étude indique que les niveaux de luminosité sont plus importants que les couleurs lorsqu'il s'agit de votre horloge biologique. Mais, lorsque la lumière est également faible, “le bleu est plus relaxant que le jaune”. L'étude a été menée sur des souris par le Dr Tim Brown, qui dit qu'il y a de bonnes raisons de croire qu'elle s'applique également aux humains”, explique l’université de Manchester. 


Lire aussi : Paralysie du sommeil : entre l'éveil et le sommeil, que se passe-t-il dans notre corps ?


L’étude a utilisé un éclairage conçu spécialement, ce qui a permis aux chercheurs d'ajuster la couleur sans changer la luminosité. La recherche a montré que les couleurs bleues produisaient des effets plus faibles sur l'horloge corporelle de la souris que les couleurs jaunes tout aussi brillantes”, poursuit l’université. 

Une étude sur des humains aux États-Unis

De l’autre côté de l’atlantique, la même étude a été effectuée sur des humains et non sur des souris. Selon la Chad Jensen University, trois groupes ont été créés : ceux qui utilisaient leur téléphone la nuit avec la fonction Night Shift activée, ceux qui utilisaient leur téléphone la nuit sans Night Shift et ceux qui n'utilisaient pas du tout de smartphone avant de se coucher.

"Dans l'ensemble de l'échantillon, il n'y avait pas de différence dans les trois groupes", a déclaré Chad Jensen, professeur de psychologie à l’université Chad Jensen. “Night Shift n'est pas plus efficace que l'utilisation de votre téléphone sans Night Shift, ni même si vous n’utilisez pas votre téléphone."


Lire aussi : Les phases de la Lune auraient une influence sur votre sommeil, selon une étude


L'étude a été effectuée sur 167 adultes âgés de 18 à 24 ans qui utilisent les téléphones portables quotidiennement. On leur a demandé de passer au moins huit heures au lit et portait un accéléromètre sur leur poignet pour enregistrer leur activité de sommeil. 

La conclusion de l’université est donc simple : si vous avez des problèmes pour vous endormir, le mieux est encore de ne pas utiliser votre téléphone avant votre sommeil.