Le dico techno : le DLSS, ça veut dire quoi ?

Vous le savez, Nintendo prépare, plus ou moins confidentiellement, une version plus puissante de sa Switch. On vous en a parlé à plusieurs reprises, mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que cette “Switch Pro” fera appel au DLSS. Mais que se cache derrière cet acronyme ?

Un algorithme développé par Nvidia 

DLSS signifie “Deep Learning Super Sampling”. Soit, en français, un “super échantillonnage d'apprentissage en profondeur.” En termes moins sorciers, cela signifie que la console sera en mesure d’afficher du contenu 4K, à partir d’un contenu à la résolution moins importante. 


Lire aussi : La Nintendo Switch Pro refait parler d’elle


Pour la Switch, qui n’est pas la plus puissante des consoles, c’est particulièrement intéressant. Grâce à l’algorithme de Nvidia, qui devrait en théorie fournir la puce de cette nouvelle version de la console, Nintendo peut affirmer que l’image diffusée sur un téléviseur est une image 4K, même si ce n’est pas tout à fait exact. 

Une qualité d’image supérieure

En effet, grâce à de l’intelligence artificielle, le DLSS peut accélérer jusqu’à 4 fois les performances graphiques en Super Résolution (de 1080p à 4K) tandis que le mode Ultra Performance les accélère jusqu’à 9 fois grâce à l’IA (de 1440p à 8K). Nintendo peut donc proposer du 720p/1080p en mode portable, et “booster” l’image une fois la console connectée. 

Comme l’explique Nvidia, “le DLSS exploite des techniques de rendu avancé basées sur l'IA pour produire une qualité d'image comparable ou supérieure à celle de la résolution native tout en n'affichant qu'une fraction des pixels de chaque scène.


Lire aussi : Une Nintendo Switch Pro en 2021 ? La rumeur fait son grand retour


Grâce à son meilleur processeur graphique et sa mémoire accrue (du moins si on en croit les rumeurs), la Switch Pro serait donc capable de proposer de meilleurs résultats visuels. À condition évidemment que les jeux soient optimisés. 

Un rendu également disponible sur PC

D’ici l’officialisation de la Switch Pro, il est déjà possible de tester le super-échantillonnage par Deep Learning de Nvidia, notamment grâce à la carte graphique GeForce RTX. Comme l’explique le constructeur, “le rendu accéléré par l’IA grâce aux cœurs Tensor dédiés délivre un niveau de performance sans précédent, en augmentant les fréquences d’images et en vous offrant une marge de puissance suffisante pour augmenter les paramètres graphiques et la résolution, et ce jusqu’en 8K.

Pour un aperçu des résultats, un petit coup d’oeil à la vidéo ci-dessous devrait vous convaincre.