Le bitcoin chute après un nouvel assaut réglementaire aux Etats-Unis

opening ceremony of the first bitcoin retail shop in Hong Kong
opening ceremony of the first bitcoin retail shop in Hong Kong - © AFP PHOTO / Philippe Lopez

Le gendarme américain des marchés financiers (SEC) a appelé mercredi les plateformes électroniques sur lesquelles s'échangent les cryptomonnaies à s'enregistrer auprès de ses services, déclenchant la chute du cours de la plus célèbre d'entre elles, le bitcoin.

"Les plateformes de courtage en ligne sont devenues un outil plébiscité par les investisseurs pour acheter et vendre des actifs numériques, y compris des devises et des jetons proposés à l'occasion de levées de fonds en cryptomonnaies (ICO)", écrit la SEC dans un communiqué.

Elles offrent la possibilité aux acheteurs et aux vendeurs de se retrouver au même endroit et d'utiliser des systèmes automatisés pour fixer les prix, exécuter les ordres et fournir des données sur les transactions, ajoute le régulateur.

Comme les cryptomonnaies ou les jetons peuvent dans certains cas s'apparenter à des titres boursiers, les plateformes proposant des outils pour les échanger "doivent s'enregistrer auprès de la SEC (...) ou demander une dérogation", a conclu le régulateur.

Le cours du bitcoin a chuté de près de 10% après la diffusion de ce communiqué, repassant sous la barre des 10.000 dollars. Il s'échangeait vers 18H45 GMT à 9.800 dollars, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.

"De nombreuses plateformes se définissent elles-mêmes comme une +place d'échanges+ ce qui peut donner la fausse impression aux investisseurs qu'elles sont réglementées et répondent aux normes d'une plateforme d'échange", remarque la SEC. Or l'agence n'a, à aucun moment, évalué les actifs proposés ou les outils utilisés.

La SEC monte depuis plusieurs mois au créneau face à l'explosion du secteur des cryptomonnaies, engageant des actions en justice contre des ICO frauduleuses à ses yeux, lançant des enquêtes sur diverses entreprises impliquées sur ce marché et mettant régulièrement en garde les investisseurs.


AFP