La Nintendo Switch serait victime d’attaques pirates

La console semi-portable de Nintendo fait face à une vague de hacking. Les comptes des joueurs sont visés, et les comptes PayPal vidé. 

Les attaques se multiplient depuis le début du mois d’avril. Sur Reddit, de nombreux joueurs ont en effet constaté que leur compte affichait des transactions qu’ils n’avaient pas effectuées. En vérifiant les paramètres de sécurité de la console, certains ont vu s’afficher des connexions provenant d’autres pays, comme la Chine ou la Pologne. 

À priori, ces attaques viseraient principalement les comptes Nintendo liés à des comptes PayPal. Mais par mesure de précautions, avant une éventuelle réponse de Nintendo, nous vous conseillons de déconnecter votre compte PayPal et d’effacer vos informations bancaires si vous achetez vos jeux sur l’eShop avec une carte de crédit. 

Pour cela, rendez-vous dans l’eShop sur la console et cliquez sur votre avatar, situé dans le coin supérieur droit de l’écran. En dessous du solde actuel et du total de vos points, vous trouverez vos informations bancaires et/ou votre compte PayPal, que vous pourrez modifier ou supprimer. 

Et pour renfoncer encore plus la sécurité de votre compte Nintendo, privilégiez l’authentification à deux facteurs. Pour cela, rendez-vous à cette adresse et connectez-vous à votre compte. Cliquez ensuite sur “Paramètres de connexion et de sécurité” et activez la validation en deux étapes. Nintendo explique que “lorsque vous vous connectez avec votre mot de passe, un code d'authentification vous est demandé. Au même moment, un code à usage unique est envoyé sur une application d'authentification installée sur votre appareil connecté (smartphone ou tablette). Une fois que vous avez entré ce code sur la page de connexion, vous pouvez utiliser votre compte comme d'habitude. La validation en deux étapes rend l'accès à votre compte par des personnes non autorisées beaucoup plus difficile.

Voilà qui devrait vous protéger un peu plus en attendant une réaction de la part de Nintendo.