La Nintendo Switch fait plus que jamais un carton

Nintendo a séduit plus de trois millions de nouveaux joueurs lors du premier trimestre 2020. 

En date du 31 mars 2020, Nintendo a donc écoulé 55,77 millions de Switch, et 356,24 millions de jeux. À titre de comparaison, la Nintendo 3DS s’est vendue à 75,77 millions d’exemplaires, avec 383,11 millions de jeux écoulés. Loin derrière, on retrouve la Wii U, avec ses 13,56 millions d’unités vendues, et ses 103,10 millions de jeux. 

Ces bons chiffres permettent à Nintendo de réaliser un chiffre d’affaires de 1 308,5 milliards de yens et un bénéfice net de 352,3 milliards de yens (environ 3 milliards d'euros).

Parmi les jeux les plus populaires sur Switch, on retrouve évidemment Animal Crossing: New Horizons, qui rentre directement à la septième position dans le top 10 des ventes des productions maison (au 31 mars) : 

  1. Mario Kart 8 Deluxe - 24,77 millions
  2. Super Smash Bros, Ultimate - 18,84 millions
  3. The Legend of Zelda: Breath of the Wild - 17,41 millions
  4. Super Mario Odyssey - 17,41 millions
  5. Pokémon Épée/Bouclier - 17,37 millions
  6. Pokémon: Let's Go, Pikachu !/Évoli ! - 11,97 millions
  7. Animal Crossing: New Horizons - 11,77 millions
  8. Splatoon 2 - 10,13 millions
  9. Super Mario Party - 10,10 millions
  10. New Super Mario Bros. U Deluxe - 6,60 millions

Depuis le 31 mars, le jeu a continué de séduire les joueurs confinés, en s’écoulant à 13,41 millions d’exemplaires en six semaines. Il s’agit du meilleur démarrage d’un jeu sur la console. Enfin, Nintendo révèle également que 27 titres ont dépassé le million de vente. Parmi eux, 18 sont des exclusivités et 9 proviennent d’éditeurs tiers. 

Concernant le futur de la console, Nintendo reconnait que la crise du coronavirus pourrait impacter la production et les ventes au second trimestre. “Il semblerait que les retards de production et d'expédition se résorbent progressivement. Cependant, nous pourrions être affectés si des problèmes persistaient concernant l'achat des composants nécessaires. De plus, si l'impact de COVID-19 se prolonge ou s'aggrave encore, il pourrait perturber l'approvisionnement en produits”, a indiqué l’entreprise.