La consommation de données mobiles explose en Belgique

La consommation de données mobiles explose en Belgique
La consommation de données mobiles explose en Belgique - © SolStock - Getty Images

Les festivals de l'été sont porteurs d'une tendance de fond : le belge consomme de plus en plus de données mobiles.

Le smartphone a popularisé l'accès à Internet constant, celui que l'on porte dans sa poche tout au long de la journée. Et la croissance exponentielle de la consommation de données mobiles en est une conséquence logique. Chaque année, les réseaux 4G sont de plus en plus sollicités, notamment avec les réseaux sociaux comme Snapchat et Instagram, très gourmands en termes de données.

130% d'augmentation pendant le festival Rock Werchter

Les opérateurs constatent d'ailleurs une évolution de la consommation, notamment sur les festivals de l'été, qui servent généralement de baromètre pour la consommation de données mobiles. Cette année, sur le festival Rock Werchter, Proximus a enregistré une hausse de 130% du volume de données cellulaires échangées par rapport à 2016. Une hausse impressionnante qui a vu la consommation totale passer de 6,5 terabytes à 15 terabytes sur les trois jours du festival.

D'autres événements comme le festival Graspop, Couleur Café ou même le Doudou suivent la même tendance, et Proximus prévoit que Tomorrowland et Pukkelpop enregistrent une hausse similaire.

Une offre encore timide

Si les habitudes des consommateurs changent, les habitudes des opérateurs... un peu moins. On voit globalement que les offres restent assez limitées en données cellulaires, affichant en moyenne entre 3 et 5Go. Pourtant, dans les pays voisins, notamment en France, ces volumes semblent d'un autre âge où il est très courant de trouver des abonnements avec 10Go de données ou plus, à des prix bien inférieurs que chez nous.