L’Apple Watch pourrait mesurer le taux d’alcoolémie

La marque à la pomme dévoilera une nouvelle version de sa montre connectée à la rentrée. Et celle-ci pourrait bien embarquer de nouveaux capteurs. 

Glycémie et alcoolémie au programme

Selon The Telegraph, Apple pourrait s’associer avec l’entreprise britannique Rockley Phonotics, afin de booster les capacités de l’Apple Watch. La montre, qui peut déjà mesurer le taux d’oxygène dans le sang, ou réaliser un électrocardiogramme, deviendrait encore plus utile. 


Lire aussi : Votre Apple Watch ne se charge plus ? Apple peut la remplacer


La firme de Cupertino prévoit en effet d’ajouter plusieurs nouveaux capteurs afin de surveiller la glycémie (le taux de sucre dans le sang), l’alcoolémie, l’hydratation et la pression artérielle. 

La montre passe au niveau supérieur

Actuellement, la montre connectée utilise un mélange d’infrarouges et de lumières visibles pour mesurer le rythme cardiaque et le taux d’oxygène dans le sang. La méthode mise au point par Rockley Phonotics, quant à elle, est bien plus avancée. Comme l’explique le site gadgets and Wearables, “la différence entre les capteurs Rockley et ceux habituellement utilisés aujourd'hui est que des longueurs d'onde plus élevées sont utilisées en plus de celles du spectre visible. Cela pourrait révolutionner le marché des soins de santé non invasif qui a été créé par l'avènement des trackers de fitness.”


Lire aussi : L'Apple Watch toujours plus puissante sur le marché des montres connectées


Rockley travaille actuellement sur deux modules, un basique et un plus avancé. La version basique est capable de mesurer le rythme cardiaque, la saturation en O2, la pression artérielle, l’hydratation et la température corporelle.

La version avancée, qui serait réservée aux montres et trackers haut de gamme, serait celle qui mesurerait la glycémie, l’alcoolémie, l’acide lactique et le monoxyde de carbone.