L’Apple Car ne devrait pas voir le jour avant 2025 au plus tôt

L’analyste Ming-Chi Kuo tempère les annonces de Reuters, qui parlait d’un lancement de l’Apple Car pour 2024. Selon lui, la marque à la pomme n’est pas encore prête. Sa voiture électrique ne devrait donc pas arriver avant 2025 au plus tôt. 

L’analyste parle même d’une commercialisation en 2028 ou au-delà, afin que le véhicule réponde aux exigences de l’entreprise. “Notre dernière enquête indique que le calendrier de développement actuel de l’Apple Car n'est pas clair, et si le développement commence cette année et que tout se passe bien, elle sera lancée en 2025-2027 au plus tôt. En raison des changements sur le marché des véhicules électriques / autonomes et des normes de qualité élevées d'Apple, nous ne serions pas surpris si le calendrier de lancement de l’Apple Car était reporté à 2028 ou plus tard”, explique Ming-Chi Kuo.

Toujours selon son analyse, la voiture électrique pourrait rencontrer le succès, mais Apple a malgré tout énormément de retard à rattraper sur la concurrence, notamment dans le domaine du deep learning et de l’intelligence artificielle. 

Le marché a des attentes élevées pour l’Apple Car. Néanmoins, nous rappelons aux investisseurs que bien qu'Apple ait une variété d'avantages concurrentiels, il ne réussit pas toujours dans de nouvelles affaires. Par exemple, Apple n'a pas réussi à pénétrer le marché des haut-parleurs intelligents. La demande pour HomePod et HomePod mini était inférieure aux attentes et le développement de nouveaux modèles de haut-parleurs intelligents avait été temporairement suspendu. La concurrence sur le marché des véhicules électriques / autonomes est plus féroce que celle des haut-parleurs intelligents, nous pensons donc qu'il est périlleux de sauter à la conclusion que l’Apple Car réussira.

Ming-Chi Kuo déconseille donc d’investir dans des actions de la firme de Cupertino en se basant simplement sur les promesses d’un véhicule électrique signé Apple. 

Si l’Apple Car veut réussir à l'avenir, le facteur clé de succès sont les mégadonnées et l'intelligence artificielle, pas le matériel. L'une de nos plus grandes préoccupations concernant l’Apple Car est que lorsqu’elle sera lancée, les marques de voitures autonomes actuelles auront accumulé au moins cinq ans de données et seront propices à l'apprentissage en profondeur / IA. Comment Apple, un retardataire, parvient-il à surmonter ce retard?”, s’interroge Ming-Chi Kuo en conclusion de son analyse.