Instagram : Des vibrations et une interdiction aux moins de 13 ans

Dans un communiqué, Instagram s'explique sur cette décision : "selon nos conditions d'utilisation, vous devez avoir au moins 13 ans pour avoir un compte dans la plupart des pays. Demander la date de naissance nous aidera à empêcher les mineurs de rejoindre Instagram, à nous aider à maintenir la sécurité des jeunes et à permettre des expériences plus adaptées à leur âge en général. Votre anniversaire ne sera pas visible pour les autres sur Instagram, mais vous pourrez le voir en consultant les informations de votre compte privé."

En Europe, cela permet à Instagram (et à Facebook, si les deux comptes sont liés) de suivre les directives du RGPD, le règlement général sur la protection des données. Évidemment, il ne s'agit que d'un champ à remplir lors de l'inscription, et rien n'empêchera un jeune utilisateur d'entrer une fausse date de naissance. 

 

Instagram annonce également qu'il est désormais possible de limiter les messages privés aux personnes que vous suivez sur le réseau social : "Cela vous permet d'autoriser uniquement les personnes que vous suivez à envoyer des messages et à vous ajouter aux discussions de groupe. Les personnes qui activent ce paramètre ne recevront plus de messages, de demandes de message de groupe, ni de réponses de story de personnes qu'elles n'auraient pas choisi de suivre."

Enfin, selon Jane Manchun Wong, bien connue pour ses fouilles dans le code d'applications célèbres, Instagram pourrait faire appel au retour haptique de l'iPhone, afin de vibrer quand un utilisateur "like" une publication. Selon elle, il s'agirait de "combler le manque émotionnel causé par la disparition du nombre de like sous les publications".