Hyperloop vise l'ouverture de 11 lignes d'ici quelques années

Hyperloop vise l'ouverture de 11 lignes d'ici quelques années
2 images
Hyperloop vise l'ouverture de 11 lignes d'ici quelques années - © Tous droits réservés

Le réseau de train hyper rapide a dévoilé son plan idéal pour les Etats-Unis, avec l'ouverture de 11 lignes reliants les grandes villes du pays.

Hyperloop, c'est ce projet fou de train roulant à 1200km/h, en lévitation dans un tube sous vide. Une startup extrêmement ambitieuse qui se targue de révolutionner les moyens de transport modernes. Du moins pour le train. Mais c'est Elon Musk qui a donné l'impulsion de ce projet, qui n'est autre que le CEO de Tesla, constructeur qui entend... révolutionner la voiture, avec une gamme 100% électrique qui se vend aujourd'hui comme des petits pains. Autant dire que le projet a du crédit et qu'il avance bien.

Pour le moment, la technologie est en test en plein milieu du désert du Nevada, où 500 mètres de tuyaux ont été construits, et les véhicules sont déjà aptes à transporter des passagers en chair et en os. Cependant, il y a encore beaucoup de travail avant de voir le premier "vrai" trajet s'effectuer entre deux villes. Les deux premières métropoles à être desservies par Hyperloop devraient être Dubaï et Abu Dhabi, avec un trajet prévu en 12 minutes. Actuellement, il faut environ 1h30 en train classique pour effectuer ce même trajet.

L'Asie, l'Europe et l'Amérique du Nord : des plans ambitieux

Le premier territoire à être colonisé par les trains en lévitation de la startup devrait être les États-Unis, avec l'ouverture de 11 lignes. L'idée sera de pouvoir relier Los Angeles à San Diego en 12 minutes, ou encore Portland à Seattle en 17 minutes. Aujourd'hui, ces trajets prennent parfois plusieurs heures.

La startup ne donne pas de fenêtre de lancement, tout ce que l'on sait, c'est qu'il faudra encore de nombreuses années avant que tout cela ne se concrétise, mais le plan semble être plutôt concret. Le plan indique une version idéale d'une première version du réseau américain, et est déjà prévu pour s'étendre par la suite. Le projet entend surtout s'installer sur de "petites" distances plutôt que de remplacer l'avion, qui reste plus efficace pour aller de New York à Los Angeles, par exemple.

Hyperloop a également l'intention de s'installer chez nous, en Europe, où certaines grandes villes posent encore souci. Un trajet Bruxelles - Berlin pourrait prendre moins d'une heure, contre pratiquement sept heures aujourd'hui.