Huawei propose aux développeurs de publier leur application sur sa boutique AppGallery

Huawei propose aux développeurs de publier leur application sur sa boutique AppGallery
Huawei propose aux développeurs de publier leur application sur sa boutique AppGallery - © Huawei

Huawei prépare l'après-Android. Si le constructeur est définitivement privé de l'OS de Google, mieux vaut couvrir ses arrières le plus tôt possible.

L'AppGallery, présente notamment sur le récent P30 de Huawei, est l'équivalent de l'App Store d'Apple ou le Play Store de Google. Soit une boutique d'applications, qui n'avait jusqu'à présent que très peu d'intérêt. Après tout, pourquoi télécharger une application sur le store de Huawei quand celui de Google est bien plus fourni ?

Mais l'éventuel bannissement de Huawei par le gouvernement Trump pourrait bien chambouler le futur de l'entreprise. À tel point que le constructeur s'y prépare déjà, en invitant les développeurs à publier leur application sur l'AppGallery. 

On le sait, Huawei travaille en ce moment même sur son OS maison, qui lui permettrait d'offrir une alternative aux utilisateurs des smartphones de la marque, lorsque l'accès à Android lui sera révoqué. Mais aujourd'hui, un OS n'est rien sans une boutique d'applications. Voilà pourquoi de nombreux développeurs ont reçu, selon le site 9to5Google, un mail les invitant à publier leur app sur l'AppGallery. 

Huawei n'hésite d'ailleurs pas à mettre en avant les qualités de sa boutique, qui compterait plus de 270 millions d'utilisateurs actifs par mois. De plus, le géant chinois tient à rappeler que depuis 2017, 350 millions de smartphones Huawei ont été vendus dans le monde, dont la moitié en occident. Enfin, Huawei rassure les nouveaux venus en indiquant que 560 000 développeurs font déjà confiance à la marque, et qu'afin "de garantir une utilisation fluide de l'application à nos utilisateurs, Huawei s’engage à fournir une assistance complète pour aider à publier l'application dans AppGallery."

Bref, la balle est dans le camp des développeurs. Et Huawei espère bien que cette balle soit prise en compte avant le 19 août prochain, date à laquelle le support d'Android ne sera plus assuré.