Google pourrait mettre fin à Duo, son application de visioconférence

La firme de Mountain View pourrait concentrer ses efforts sur Google Meet, qui propose à peu de choses près les mêmes fonctionnalités, mais à l’avantage d’être déjà intégrée à Gmail. 

Les deux services n’auraient, selon Javier Soltero, en charge de la G Suite, aucun intérêt à coexister. D’autant que pendant le confinement, période durant laquelle le télétravail est devenu la norme, Google a fortement mis en avant Meet, afin de concurrencer Zoom. En interne, l’éventuelle fusion des deux applications a déjà un nom : Duet, soit un mélange entre Duo et Meet. 

Annoncé en 2016 lors de la conférence I/O, Google Duo avait pour vocation à l’époque de remplacer Google Hangout, autre messagerie depuis lors abandonnée (la liste du “cimetierre” des services Google est d’ailleurs plus longue que la liste des services encore actifs). Sa présence par défaut sur Android en avait fait l’équivalent du FaceTime d’Apple. Mais sa simplicité n’aura pas permis à l’application de séduire les professionnels. 

Du côté de Mountain View, on déclare que Duo est là pour rester… du moins pour l’instant. 

Nous sommes entièrement impliqués dans Duo, qui a connu une croissance étonnante durant la pandémie. Les utilisateurs dans le monde entier comptent plus que jamais sur les appels vidéo, et nous n’avons pas l’intention de les interrompre. Nous continuerons à investir dans la création de nouvelles fonctionnalités sur Duo et à offrir une expérience agréable à nos utilisateurs, clients et partenaires. Nous avons placé la gestion de Duo sous la direction de Javier Soltero en mai, et il s’ensuit que nous étudions comment faire en sorte que nos produits d’appel vidéo puissent s’améliorer l’un à côté de l’autre.

Selon 9to5Google, la transition de Duo à Meet pourrait durer deux ans. Duo ne disparaîtra donc pas à court terme, mais le site spécialisé dans les informations concernant Google explique que les mises à jour et le développement de l’application ont fortement ralenti ces derniers mois.