Google Duplex : L'intelligence artificielle de Google précisera qu'elle n'est pas humaine

Google Duplex : L'intelligence artificielle de Google précisera qu'elle n'est pas humaine
Google Duplex : L'intelligence artificielle de Google précisera qu'elle n'est pas humaine - © Tous droits réservés

Lors de la conférence I/O, le géant du web a présenté un nouveau projet baptisé Google Duplex. Soit la possibilité pour le Google Assistant de s'occuper de toutes vos réservations par téléphone, en imitant une voix humaine à la perfection. Une technologie bluffante, mais qui ne semble pas plaire à tout le monde.

L'effet de surprise de la démonstration de Google Duplex a laissé place aux questionnements. Lors des deux appels présentés sur scènes lors de la conférence Google I/O (le premier dans un salon de coiffure, le second dans un restaurant), la voix était tellement proche d'une voix humaine qu'elle imitait même nos tics de langage, en plaçant notamment des hésitations entre les phrases ("mmmmh"... "euhhh"). 

Mais au-delà de la prouesse technique, le projet a relancé le débat sur la place à accorder à l'intelligence artificielle dans nos vies. Un humain peut-il être trompé par un robot, comme ce fut le cas à deux reprises lors de la démonstration ? Et cette technologie ne risque-t-elle pas de se retourner contre nous ? Autant de questions légitimes que Google semble avoir entendues. 

En réponse aux premières critiques, l'entreprise s'est donc exprimée au site The Verge, expliquant comprendre et apprécier la discussion autour de Google Duplex, "comme nous l'avons dit depuis le début, la transparence pour cette technologie est importante. Cette fonctionnalité sera conçue avec un système de présentation intégré, et nous nous assurerons que l'appel soit correctement identifié."

L'entreprise précise également que le produit est loin d'être terminé et que tous ces premiers retours permettront d'améliorer Google Duplex. Pas (trop) d'inquiétudes à avoir donc, du moins dans un premier temps. L'assistant Google devra se présenter comme tel avant chaque appel. Certains, comme Grégoire Martinez de Europe 1, imaginent déjà un système de validation : "oui, j’accepte d’être appelé par Google Assistant". En attendant, les avancées technologiques de Google et autres entreprises de la Silicon Valley nous rappellent à quel point il faudra redoubler de vigilance afin d'éviter une catastrophe.