Google célèbre la journée mondiale de l'Environnement avec une série d’oeuvres d'art expérimentales

Google Arts & Culture s’est associé à l’UNFCCC (la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques) afin de créer l’exposition numérique Heartbeat of the Earth, soit le pouls de la Terre. 

Google a fait appel à quatre artistes, qui ont chacun créé une oeuvre en lien avec la planète et les problèmes liés à la crise climatique. 

Les artistes ont interprété les preuves et les ont transformées en visualisations ou scénarios frappants et accessibles qui vous aident à en apprendre davantage de manières interactives sur la montée du niveau des mers, le recul des glaciers, la production de CO2 liée à votre alimentation ou l'acidification des océans”, explique la firme de Mountain View. 

Montée du niveau des mers, le recul des glaciers, la production de CO2 liée à votre alimentation ou l'acidification des océans : autant de thèmes abordés par les Finlandais Timo Aho et Pekka Niittyvirta, le Suisse Fabian Oefner, l’Italienne Cristina Tarquini ou encore l’Américaine Laurie Frick. 

Voici les quatre expériences interactives / "œuvres d'art climatiques" (cliquez sur le titre pour découvrir l’oeuvre dans votre navigateur) :

Coastline Paradox

Les artistes Timo Aho et Pekka Niittyvirta (FIN) invitent le spectateur à explorer un monde où le niveau de la mer monte et où l'instabilité augmente à mesure que l'on avance dans l'avenir. - Une carte et une expérience Street View visualisant l'élévation réelle et prévue du niveau de la mer causée par la crise climatique.

Timelines

Des photographies de paysages spectaculaires réalisées par l'artiste Fabian Oefner (CH) qui a utilisé des coordonnées numériques précises tirées des données de l'ETH, en les reliant à la fonction Google Earth terrain pour visualiser le recul des glaciers et choisir l'endroit d'où il prendrait les photos.

What We Eat 

Une œuvre d'art interactive en ligne pour inciter les gens à s'engager dans des activités montrant l'empreinte de CO2 des aliments et des régimes alimentaires individuels. L'œuvre de Laurie Frick (États-Unis) explore donc visuellement l'impact des régimes alimentaires individuels, en se basant sur des données américaines, britanniques et françaises pour exposer la disparité de la consommation de CO2 entre les aliments.

Plonger dans les océans en voie d'acidification

Une visualisation interactive des données vous invite à plonger dans l'océan et à explorer l'impact de l'augmentation des températures et, par conséquent, des niveaux de CO2 sur la vie marine, au fil du temps, en utilisant le pointcloud.