Google annonce la fin des cookies tiers, mais vous serez toujours ciblés

Dans un article intitulé “Des bases durables pour un internet centré sur la protection de la vie privée”, la firme de Mountain View explique pourquoi les cookies tiers seront bientôt de l’histoire ancienne.

Mais au fait, c’est quoi un cookie ?

Au cours des dix dernières années, les internautes du monde entier se sont montrés de plus en plus préoccupés par la vaste quantité de données collectées par les entreprises, généralement via des cookies tiers”, reconnaît Google. 

Les cookies sont des petits fichiers installés sur votre machine par les sites web que vous visitez. En principe, cela permet de vous reconnaître la prochaine fois que vous visitez le même site, afin de garder en mémoire vos préférences. Mais au fil des années, les cookies ont enregistré une multitude d’informations vous concernant, comme votre âge, votre nom, vos pseudos ou vos habitudes de surf. 


Lire aussi : Google Assistant : les “routines" débarquent en Belgique


En analysant ces données, les sites peuvent donc cerner votre profil et vous proposer des publicités ciblées, bien plus intéressantes pour les annonceurs, et bien plus lucratives pour des entreprises comme Google et Facebook, dont le business est basé principalement sur la vente d’espaces publicitaires. 

”Nous ne créerons pas d'autres identifiants”

Pourtant, Google annonce la fin de cet outil qui fut jusqu’ici très utile pour le ciblage. “Certains nous demandent encore si nous allons remplacer les cookies tiers par d’autres identifiants d’utilisateurs, comme d’autres entreprises du secteur de l’adtech prévoient de le faire.

Aujourd’hui, nous déclarons explicitement qu’une fois les cookies tiers supprimés, nous ne créerons pas d'autres identifiants afin de suivre les individus lorsqu'ils naviguent sur le Web, et nous ne les utiliserons pas non plus dans nos produits.

Une bonne nouvelle donc, mais à prendre avec des pincettes. Car si Google ne prévoit pas la création d’autres types d’identifiants, l’entreprise annonce déjà des “alternatives.”


Lire aussi : Google Chrome : le mode incognito sera protégé par Face ID sur iOS


Un ciblage de groupe

La solution de Google est donc de mettre en place une technologie qui cible les groupes, plutôt que chaque utilisateur individuellement.

Nos derniers tests sur FloC (Federated Learning of Cohorts) ont d’ailleurs prouvé qu’il était possible de retirer les cookies tiers de l’équation publicitaire pour produire des publicités efficaces, en cachant plutôt les individus au sein de " cohortes ", c’est-à-dire de larges groupes d’internautes partageant les mêmes centres d’intérêts”, explique l’entreprise. Des tests devraient démarrer au cours du 2e trimestre 2021 avec certains annonceurs. 

Enfin, à noter que si le moteur de recherche annonce la fin des cookies tiers, cela ne concerne pas les données “First Party”, liées à l’écosystème Google. Autrement dit, toutes vos recherches sur YouTube ou Google feront l’objet d’un ciblage publicitaire très précis. L’entreprise prive donc les tiers de ces données précieuses tout en gardant une source importante d’informations rien que pour elle. Pas folle, la guêpe !