Facebook pourrait lancer une montre connectée

Selon The Information, le réseau social viendrait jouer sur le terrain de l’Apple Watch, et ce dès 2022. 

Une montre indépendante

Quatre sources anonymes se sont confiées sur le projet. On apprend ainsi que la montre mettrait l’accent sur le fitness, la santé et la messagerie(Messenger serait évidemment intégré à la montre), et qu’elle fonctionnerait en cellulaire, afin de ne pas être dépendante d’un smartphone. La smartwatch serait basée sur Android, mais The Information ne précise pas si Facebook utilisera Wear OS, le système d’opération dédiée aux montres connectées, développé par Google. 

Focus sur le sport 

Comme l’explique The Information, “Facebook espère mettre l'accent sur les fonctionnalités qui utilisent ses prouesses de réseautage social, telles que permettre aux utilisateurs de suivre leurs entraînements avec des amis ou de communiquer avec leur entraîneur.

L’approche pourrait être similaire à celle d'entreprises telles que Strava, une application qui permet aux coureurs et aux cyclistes de suivre leurs entraînements et de comparer leurs performances avec les autres.

L’autre point important serait l’intégration de Messenger. “Les capacités de messagerie de la montre devraient se concentrer sur des interactions rapides avec des personnes qui autrement se feraient avec un smartphone.

La montre pourrait donc être dotée d’un micro, qui permettrait de dicter des messages. 

La question des données

Évidemment, qui dit Facebook, dit respect de la vie privée. Ou plutôt le manque de respect de la vie privée de ses utilisateurs. Le réseau social est malheureusement connu pour ses fuites (comment oublier l’affaire Cambridge Analytica) et son côté un poil trop curieux, que ce soit sur Facebook, mais également sur Instagram, Messenger ou WhatsApp. 

Compte tenu de ses antécédents peu reluisants en matière de confidentialité, Facebook pourrait faire face à un retour de flamme des consommateurs avec sa montre connectée, en particulier en ce qui concerne les données relatives à la santé”, souligne The Information. 

Un produit presque bradé

Autre information relayée par le site : le prix de la montre. Si rien n’est encore fixé, on apprend que Facebook pourrait vendre la smartwatch à un prix proche du coût de production. On l’aura compris, le but n’est pas de gagner de l’argent avec la montre, mais bien de trouver une place sur le plus de poignets possible. Une méthode déjà pratiquée par Amazon, qui est parvenu à introduire son assistant Alexa dans des millions de foyers grâce à sa présence sur des appareils vendus à des prix mini. Ce qui, une fois encore, pose la question du respect de la vie privée.

Enfin, dernier point important, The Information annonce que le produit pourrait ne jamais voir le jour : “bien que les travaux sur la montre soient bien avancés, Facebook pourrait toujours décider de repousser la sortie ou d’annuler le projet complètement.