Facebook offrira moins de visibilité aux utilisateurs relayant de fausses informations

Il aura fallu attendre la crise du Coronavirus ou encore les troubles liés à l’élection américaine, mais ça y est : Facebook réduira enfin la visibilité des fake news. Du moins, si elles sont détectées. 

Plusieurs outils à disposition

Le premier outil mis en place par Facebook prend la forme d’un avertissement. Celui-ci indiquera aux utilisateurs sur le point de “liker” une page, que celle-ci a (selon un groupe d’experts indépendants) partagée de fausses informations à plusieurs reprises. 

La page en question sera toujours accessible, et l’utilisateur aura alors le choix de poursuivre son action, à savoir liker et suivre la page, ou tout simplement revenir en arrière. 


Lire aussi : Twitter veut vous faire réfléchir avant de publier


Vous pouvez également cliquer pour en savoir plus, y compris le fait que les vérificateurs ont déclaré que certains messages partagés par cette page contiennent de fausses informations et un lien vers plus d'informations sur notre programme de vérification des faits. Cela aidera les gens à décider en connaissance de cause s'ils veulent ou non suivre la page”, explique le réseau social. 

Des sanctions pour les profils habitués aux fake news

Facebook prendra également des mesures concernant les publications partagées sur leur mur par les utilisateurs. 

À partir d'aujourd'hui, nous réduirons la distribution de tous les messages du compte Facebook d'un individu s’il partage à plusieurs reprises des contenus qui ont été pointés par l'un de nos partenaires de vérification des faits”, déclare la firme de Menlo Park. 

Tout en précisant que cette sanction s’applique déjà aux groupes, pages, noms de domaines et comptes Instagram relayant de fausses informations. 

Enfin, notons que l’écran de notification qui indique, lors du partage d’un article ou autre contenu fact-checké, s’il s’agit d’une véritable ou d’une fausse information a également été repensé afin d’être plus lisible.