Facebook invente le selfie stick en VR et investit massivement dans la réalité augmentée

Facebook invente le selfie stick en VR et investi massivement dans la réalité augmentée
2 images
Facebook invente le selfie stick en VR et investi massivement dans la réalité augmentée - © Tous droits réservés

Le réseau social a tenu une énorme conférence dédiée aux développeurs, où la stratégie AR et VR a été présentée pour contrer la concurrence.

Avant de commencer, revenons sur ce qu'est la "VR" et la "AR". La VR, pour virtual reality ou réalité virtuelle en français, nous plonge dans un monde 100% numérique. La plupart du temps via un casque comme l'Oculus Rift, qui réagit aux mouvements et nous place des écrans devant les yeux. La réalité augmentée (AR pour augmented reality), elle, nous laisse en contact avec le monde réel, mais projette des éléments virtuels sur le réel. Comme Pokémon GO pouvait projeter un Pikachu devant vous, via la caméra et l'écran de votre smartphone.

Un univers virtuel particulièrement réel

Une fois ceci posé, entrons dans le vif du sujet. Facebook planche sur la VR depuis un moment, après avoir acquis la société Oculus, un des pionniers du secteur. Le groupe semble avoir l'ambition de créer un monde parallèle, entièrement numérisé, basé sur la VR. Une sorte de Facebook en réalité virtuel, avec vos amis modélisés en pixels et en algorithmes. On voit des amis discuter de leurs petites nouveautés, mais également organiser une fête surprise virtuelle.

Le résultat technique est plutôt bluffant, mais le résultat final est... terrifiant. Si chacun est libre de se faire son propre avis sur la question, finir par fêter un anniversaire via un casque de réalité virtuelle ne semble pas très enthousiasmant. Mais cela présente une solution assez efficace pour les personnes séparées par plusieurs milliers de kilomètres.

Un premier pas vers la réalité augmentée

Au niveau de la réalité augmentée, Facebook dévoile là ses premiers plans. L'idée ici est donc de placer des éléments virtuels sur des choses réelles, comme Snapchat le fait par exemple avec ses filtres qui transforment le visage. Et Facebook a repris l'idée pour l'ouvrir à ses développeurs.

Le réseau social a mis a disposition de nouveaux outils, comme Frame Studio et AR Studio, qui permettront de mettre les mains dans le code pour créer des effets à se mettre sur le visage ou sur le monde qui nous entoure.

Les effets pourront être ajoutés partout, que ce soit dans l'appareil photo, sur des vidéos, et même dans des Live. Il s'agit aussi de placer des informations qui réagissent en temps réel avec les déplacements du sujet filmé. Par exemple, dans un Facebook Live, on pourra placer un titre qui se déplacera au-dessus de la personne qui parle. C'est plutôt ambitieux, et risque de faire bonne impression chez l'utilisateur.