En 2021, j'achète ma voiture sans bouger de chez moi

En 2021, j'achète ma voiture sans bouger de chez moi.
En 2021, j'achète ma voiture sans bouger de chez moi. - © Baac3nes - Getty Images

Les deux confinements et la crise sanitaire de 2020 ont rebattu les cartes de la vente d'automobiles.

Alors qu'auparavant, le passage en concession était quasiment obligatoire pour choisir son modèle et ses options, le tester et bénéficier de facilités de paiement, en 2021, il sera plus que jamais bien plus simple de le configurer et de l'acheter directement sur Internet.

Personnaliser et acheter sa voiture en ligne

La tendance est plus que jamais à l'achat de sa voiture en ligne. Elle est apparue il y a déjà plusieurs années, avec l'émergence des comparateurs de prix et des plateformes d'achats spécialisées.

Désormais, l'ensemble des constructeurs proposent des outils adéquats pour personnaliser et commander en quelques clics sa future voiture et venir la chercher en concession.

Le précurseur en la matière a été Tesla. Les Français ont pu commander en ligne les premiers modèles de la marque bien avant qu'elle n'ouvre ses premiers showrooms en France.

C'est désormais la norme chez la quasi-totalité des constructeurs automobiles, même si cela ne plait pas forcément à tout le monde. Selon Flavien Neuvy, directeur de L'Observatoire Cetelem, "les concessionnaires ne voient pas d'un bon œil que l'on vende des voitures en ligne. Les constructeurs préfèrent garder la main et c'est le cas lorsqu'elle est vendue chez un concessionnaire".

Le "hors concession" demeure marginal

Rares sont les constructeurs automobiles à vendre leurs modèles hors concession. "Il y a déjà eu des initiatives dans le passé de vendre des voitures dans les centres commerciaux et ça n'a pas marché", rappelle Flavien Neuvy.

Citroën a pourtant tenté ce pari en France avec sa micro citadine électrique, Ami, disponible à la vente et à la location longue durée à la Fnac et chez Darty. Il s'agit là d'une opération assez unique en son genre. Pour le moment, les ventes hors concession demeurent "anecdotiques", selon Flavien Neuvy.