Donald Trump aurait bien du mal à se séparer de ses deux iPhone

Donald Trump aurait bien du mal à se séparer de ses deux iPhone
Donald Trump aurait bien du mal à se séparer de ses deux iPhone - © Tous droits réservés

Selon plusieurs membres du staff de la Maison-Blanche, le président des États-Unis utiliserait deux iPhone au quotidien : le premier pour ses appels téléphoniques, le second pour Twitter. Soit de quoi être deux fois plus vulnérable aux attaques.

Alors que le "scandale" des emails d'Hillary Clinton avait divisé l'opinion américaine, l'utilisation de deux iPhone par le 45e président des États-Unis ne semble choquer personne. Contrairement à Barack Obama, qui avait obtenu un iPhone bridé lors de son deuxième mandant (sans possibilité d'appel, ni d'applications, d'appareil photo ou de musique), Trump pourrait lui profiter du téléphone, de la caméra et du microphone de son iPhone. Voire carrément tweeter et lire les news sur différentes applications depuis son deuxième iPhone. 

Le GPS est désactivé sur les deux appareils (ouf !) et selon une source anonyme, recueillie par le site Politico, le téléphone servant à passer des appels est régulièrement remplacé par l'agence de communication et d'information de la Maison-Blanche. 

Mais c'est le deuxième iPhone qui pose problème. En effet, la Maison-Blanche tente désespérément de changer d'appareil tous les 30 jours, ce que refuse Donald Trump, jugeant la manœuvre "trop contraignante". Toujours selon Politico, "Le président a une fois gardé son téléphone cinq mois sans que celui-ci ne puisse être régulièrement vérifié par des experts en sécurité". Un comportement risqué, d'autant plus que John Kelly, l'actuel Chef de cabinet de la Maison-Blanche, aurait utilisé son téléphone pendant plus d'un mois, alors que celui-ci avait été compromis. 

Visiblement sous l'ère Trump, des tweets valent plus que des protocoles de sécurité.