DJI vient jouer sur le terrain de GoPro, avec l'Osmo Action, sa première Action Cam

DJI vient jouer sur le terrain de GoPro, avec l'Osmo Action, sa première Action Cam
6 images
DJI vient jouer sur le terrain de GoPro, avec l'Osmo Action, sa première Action Cam - © DJI

Le constructeur chinois, connu pour ses drones et ses stabilisateurs, débarque sur le marché des Action Cam avec un produit taillé pour concurrencer GoPro.

Avec la sortie du Karma en 2016, GoPro s'était aventuré sur le marché des drones grand public, jusqu'ici dominé par DJI. Trois ans plus tard, la division drones de GoPro n'existe plus, mais cela n'empêche pas DJI de contre-attaquer en dévoilant l'Osmo Action. Soit une Action Cam qui n'a qu'un seul objectif : grappiller des parts de marché à la GoPro Hero 7 Black. 

Pour y arriver, DJI a placé dans le boîtier toute son expertise en matière de stabilisation et de miniaturisation. L'Osmo Action possède un capteur de 1/2,3 pouces, capable d'enregistrer des photos de 12 mégapixels et des vidéos 4K à 60 images par secondes à 100 Mbit/s. La lentille, asphérique à trois verres, enregistre des vidéos avec une distorsion faible et aide à réduire les déformations de l'image.

Outre ces aspects techniques plutôt classiques, DJI n'a pas oublié d'intégrer quelques fonctionnalités qui pourront faire la différence avec la camera proposée par GoPro. À commencer par les écrans. L'Osmo Action en possède deux : un écran tactile de 2,25 pouces à l'arrière, doté d’un revêtement hydrofuge et anti-empreintes, et un écran de 1,4 pouce à l'avant, pour faciliter les selfies. 

L'autre avantage de l'Osmo Cam, c'est son étanchéité à la poussière et à l'eau, sans boîtier de protection (un boîtier existe malgré tout, afin de rendre l’appareil imperméable jusqu’à 60 mètres de profondeur sous l’eau). Enfin, l'Osmo Cam bénéficie de la stabilisation de DJI, qui a déjà fait ses preuves sur les drones de la marque, ainsi que sur la récente Osmo Pocket. À une différence près : il s'agit ici d'une stabilisation numérique, et non optique, baptisée RockSteady. 

« RockSteady combine des algorithmes de stabilisation haute performance avec l’EIS avancée pour enregistrer des vidéos de qualité supérieure, fluides et stables, même en 4K/60 ips. De plus, l’Osmo Action est capable de filmer des vidéos HDR en 4K/30 ips, ajoutant une impressionnante gamme dynamique de trois diaphragmes, des transitions naturelles entre les zones claires et sombres et des détails riches qui sont souvent perdus lors de l’enregistrement vidéo standard », nous explique DJI.

Pour Roger Luo, président du groupe, « l’Osmo Action est notre réponse avant-gardiste aux exigences de la communauté créative ». Même s'il est évident que tout le monde y verra une attaque frontale vis-à-vis de GoPro. L'Osmo Action de DJI est en vente dès aujourd'hui sur le site de la marque, et dès le 22 mai auprès des revendeurs agréés. Le temps et les premières critiques de l'appareil nous diront si la première Action Cam de DJI aura de quoi détrôner la concurrence, ou si elle suivra le même chemin que le drone Karma de GoPro...