Des nanorobots à base d'algues pourraient un jour vous sauver la vie

Des nanorobots à base d’algues pourraient un jour vous sauver la vie
Des nanorobots à base d’algues pourraient un jour vous sauver la vie - © Tous droits réservés

Des chercheurs de l’université de Manchester travaillent actuellement sur un projet de nanorobots organiques, qui pourraient être contrôlés plus facilement, et évacués de façon naturelle.

Les nanorobots sont très prisés en médecine, notamment pour détecter et anéantir des cellules cancéreuses. Ils peuvent dans certains cas éviter un traitement lourd ou une opération risquée. Mais leur utilisation pose également quelques problèmes. Il est en effet souvent difficile de les diriger avec précision vers la zone à soigner, et leur élimination du corps humain reste compliquée.

C’est là qu’entre en jeu la spiruline, une bactérie naturelle présente dans certains aliments bios. Les chercheurs ont pu concevoir des nanorobots biodégradables, et faciles à éliminer en se basant presque entièrement sur cette algue. Grâce à un revêtement extérieur en oxyde de fer, les nanorobots peuvent être contrôlés de l’extérieur grâce à la résonance magnétique. De plus, ils sont naturellement fluorescents, ce qui facilite leur repérage. Quant à l’évacuation, elle n’est plus problématique puisqu’entièrement naturelle. Les nanorobots peuvent également détecter des changements dans le corps humain, et détecter des maladies à l’avance, principalement dans les parties du corps difficile à atteindre en utilisant d’autres méthodes plus classiques.

Mais avant d’y voir une véritable révolution, les chercheurs de l’université de Manchester devront continuer les tests et s’assurer que la spiruline fonctionne comme prévu. Une tentative sur un être humain n’est pas encore à l’ordre du jour.