Coronavirus : L’épidémie de Covid-19 profite aux hackers

Selon Check Point, spécialiste de la sécurité en ligne, il y aurait 50% plus de risques que les domaines liés au coronavirus soient des sites malveillants, en comparaison avec les autres domaines qui ont été enregistrés pendant la période considérée.

Dans son communiqué, l’entreprise annonce que le nombre de domaines ayant trait au Covid-19 a augmenté plus rapidement ces derniers jours: “Au cours des trois dernières semaines, on en a vu apparaître dix fois plus que précédemment. Depuis janvier, 16.000 domaines ont d’ores et déjà été enregistrés.

Une tendance qui ne fait que se confirmer

“Environ 0,8% d’entre eux (93 sites Internet) semblent être animés d’intentions malveillantes tandis que 19% (plus de 2.200 sites Internet) sont considérés comme suspects”, explique Check Point. “6.000 nouveaux domaines sont venus d’ajouter la semaine dernière, soit une progression de 85% par rapport à la semaine précédente.

Covid-19 en code de réduction

Toujours selon Check Point, “les pirates voient dans cette pandémie une excellente occasion de faire de bonnes affaires. De la même manière qu’ils tirent parti du “Cyber Monday” ou du “Black Monday”, ils profitent de la situation pour promouvoir leurs “services”. Les hackers utilisent par exemple des codes de réduction du style “COVID19” et “coronavirus” pour proposer leurs services, qui prennent en fait souvent la forme de maliciels ou d’outils d’exploitation de vulnérabilités.

Exemple cité par l’enquête : Un Mac vendu seulement 390 dollars… “Le vendeur - True Mac - vendait le “modèle très populaire” en guise d’“offre spéciale coronavirus”. Ce genre de choses semblent non seulement trop belles pour être vraies, dans la plupart des cas, elles le sont bel et bien”, rappelle l’entreprise

Cyber-hygiène

Alors, comment rester vigilant en ligne en cette période de confinement ? Voici les trois conseils de Check Point. 

  1. Faites toujours preuve de prudence avec des courriels et des fichiers qui émanent d’expéditeurs inconnus, en particulier s’ils comportent une offre ou réduction spéciale.
  2. N’ouvrez pas de fichiers inconnus et ne cliquez pas sur des liens inclus dans des courriels.
  3. N’achetez que des produits qui proviennent de sources authentiques. Ne cliquez en aucun cas sur des offres spéciales contenues dans des courriels. Utilisez plutôt Google afin de rechercher le lien qui vous mènera au site Internet du vendeur que vous désirez solliciter.