Certains smartphones Samsung empêchent la suppression de Facebook

Certains smartphones Samsung empêchent la suppression de Facebook
2 images
Certains smartphones Samsung empêchent la suppression de Facebook - © Metro

Le site Bloomberg a recueilli les propos du photographe Nick Winke, qui s’est rendu compte en ce début d’année qu’il lui était impossible de supprimer l’application Facebook sur son Samsung Galaxy S8.

Désactiver mais pas supprimer

Après avoir utilisé le réseau social pendant quelque temps, le photographe a voulu supprimer l'application de son téléphone, avant de découvrir que l’app ne pouvait être que désactivée, sans savoir ce que cela signifie vraiment. 

"Cela me laisse perplexe. Si je veux me débarrasser complètement de Facebook, l’application reste malgré tout sur mon téléphone, ce qui soulève d’importantes questions", a déclaré Winke. "Peuvent-ils toujours suivre mes informations, ma position ou quoi que ce soit d'autre ? En tant que consommateurs, nous devrions avoir notre mot à dire sur ce que nous voulons et ce que nous ne voulons pas sur nos appareils."

Des questionnements logiques, après les nombreux scandales et fuites de données qui ont entaché la réputation du réseau social.

Une application vide

Mais comme le souligne le site TheNextWeb, l’application pré-installée sur le Galaxy S8 (et sur bien d’autres smartphones Android) n’est en réalité qu’un lien vers l’application officielle disponible dans le Google Play Store. En effet, en cliquant sur le logo de l’application "désactivée", le smartphone propose de la mettre à jour en allant chercher la version la plus récente dans la boutique d'applications. 

Selon Jane Manchun Wong, bien connue pour ses découvertes trouvées dans le code d’applications comme Facebook, Snapchat ou Instagram, inutile de devenir paranoïaque. Sans cette mise à jour, Facebook n’a accès à rien, si ce n’est une place pour son icône sur votre écran d’accueil. 

Enfin, comme expliqué dans la série de messages qu’elle a publié sur Twitter, ce deal entre Facebook et Samsung est le même que celui signé par Apple et Google. Pour rappel, Google paye 12 milliards de dollars par an à Apple pour rester le moteur de recherche par défauts sur iOS.