Calendar 2, l'application qui proposait le minage de cryptomonnaie comme option de paiement

Calendar 2, l'application qui proposait le minage de cryptomonnaie comme option de paiement
Calendar 2, l'application qui proposait le minage de cryptomonnaie comme option de paiement - © Tous droits réservés

Et si le minage de cryptomonnaie (Bitcoin, Ethereum, ou dans ce cas-ci, Monero) servait de moyen de paiement pour des applications disponibles dans le Mac App Store d'Apple ? C'est ce qu'a voulu tenter la société Qbix avec son application Calendar 2.

Comme toute application proposant des achats intégrés, Calendar 2 (une version plus avancée du calendrier d'Apple) est téléchargeable gratuitement, mais il faut passer à la caisse pour débloquer toutes les fonctionnalités. D'où l'idée de Qbix d'offrir trois options. La première propose l'intégralité des fonctionnalités pour un paiement unique de 17,99 dollars. La seconde propose un abonnement mensuel à 0,99 dollar par mois. Et la troisième propose tout simplement de débloquer l'entièreté de l'application gratuitement, à condition que celle-ci puisse profiter des ressources du processeur du Mac de l'utilisateur pour miner de la cryptomonnaie (un algorithme complexe et énergivore visant à créer de la monnaie virtuelle).

Une option de plus en plus courante, mais qui reste unique dans l'App Store d'Apple, régi par des règles très strictes. Il est donc étonnant de voir que la marque a la pomme a non seulement accepté l'application, mais ne lui a pas interdit cette pratique critiquée par certains. 

Mais l'histoire ne s'arrête pas là, car Qbix a commis plusieurs erreurs. Premièrement, si un utilisateur décidait de payer pour débloquer l'application (en une fois, ou par abonnement mensuel), Calendar 2 continuait malgré tout de miner en arrière-plan. Deuxièmement, l'application ne respectait pas les choix des utilisateurs en termes d'usage du processeur. Le minage ne devait utiliser que 10 à 20% des ressources du processeur, mais certains utilisateurs ont découvert une utilisation allant jusqu'à 200%. De quoi faire surchauffer et planter les machines, ce qui est pourtant interdit par Apple dans son règlement ("Les applications ne doivent pas vider rapidement la batterie, générer trop de chaleur ou puiser excessivement dans les ressources de l’appareil").

Résultat, Qbix a décidé de supprimer l'option de minage. Reste à savoir si Apple prendra des mesures pour éviter ce genre de pratiques à l'avenir. Quant à l'application, on vous conseille plutôt Fantastical 2, bien meilleure et payante, "à l'ancienne".