C'est confirmé : le Google Assistant écoute vos conversations

C'est confirmé : le Google Assistant écoute vos conversations
C'est confirmé : le Google Assistant écoute vos conversations - © CoinUp - Getty Images

Il s’agit d’une information révélée par nos confrères de la VRT. Ils sont parvenus à prouver que le géant américain Google écoute les conversations privées des propriétaires d’assistants vocaux.

Les journalistes sont tombés sur des enregistrements (issus de Belgique francophone, des Pays-Bas et de France) réalisés par Google sans l’accord de ses clients. Ils avaient été transmis aux employés d’un sous-traitant, qui les traduisaient même dans certains cas. Il s’agit d’une violation de la loi européenne sur la protection des données.

Ainsi, un enregistrement est effectué lorsque l’on prononce "OK Google" (pour interpeller l’assistant et lui demander de l’aide), et celui-ci est transmis à Google pour "améliorer l’efficacité du service" (dixit le géant américain). Sauf que, selon l’enquête de la VRT, certains enregistrements seraient lancés sans que quelqu’un ne prononce la célèbre petite phrase : la machine se déclencherait en croyant reconnaître l’appel de son propriétaire.

La compagnie a reconnu cette pratique, et explique ainsi que les enregistrements ne seraient transmis que lorsque la langue captée est incompréhensible, afin qu’un être humain puisse la décrypter, puis la retranscrire. Et de rassurer également sur l’anonymisation du client, via une série de chiffres (bien que les voix ne soient pas modifiées et que les informations personnelles ne soient pas bipées).

Officiellement, seuls 0,2% des enregistrements sont écoutés humainement. Cela représente cependant près de 1.000 conversations à écouter chaque semaine pour chaque employé du sous-traitant interrogé par les journalistes.