Black Lives Matter : l’application de rencontre Grindr supprime son filtrage ethnique

L’application de rencontre gay ne permettra plus de filtrer les profils par ethnicité, par solidarité avec le mouvement Black Lives Matter et les événements qui secouent actuellement les États-Unis.

Comme la majorité des applications de rencontre, Grindr propose différents filtres, facilitant la recherche. Mais un filtre en particulier, permettant de différencier l’ethnicité de chaque profil, avait toujours posé problème.

Selon Landen Zumwalt, à la tête de la communication de l’entreprise, le filtre était surtout utilisé par les minorités, afin de trouver d’autres profils similaires aux leurs. Mais les récents événements au Pays de l’Oncle Sam changent la donne, et ont poussé Grindr à réagir.

L’entreprise annonce donc que le filtre sera supprimé dans la prochaine version de l’application.

Nous sommes solidaires du mouvement #BlackLivesMatter et des centaines de milliers de personnes homosexuelles de couleur qui se connectent à notre application chaque jour”, peut-on lire dans un message publié par Grindr sur Twitter. “Nous ne resterons pas silencieux et nous ne resterons pas inactifs. Aujourd’hui, nous faisons des dons à l’Institut Marsha P. Johnson et à Black Lives Matter, et nous vous encourageons à faire de même si vous le pouvez.

Nous continuerons de lutter contre le racisme sur Grindr, à la fois par le dialogue avec notre communauté et une politique de tolérance zéro pour le racisme et les discours de haine sur notre plateforme. Dans le cadre de cet engagement, et sur la base de vos commentaires, nous avons décidé de supprimer le filtre ethnique de la prochaine version de notre application.

Comme le soulignent nos confrères de The Verge, la suppression du filtre n’empêchera cependant pas l’algorithme de privilégier la mise en avant de certains profils. Si un utilisateur ne s’intéresse uniquement qu’à des hommes blancs, son flux risque de n’être composé que de profils similaires.