Aux États-Unis, les ventes de vinyles dépassent celles du CD

La Recording Industry Association of America a dévoilé son rapport sur les ventes de l’industrie musicale sur les six premiers mois de 2020. Et pour la première fois en 34 ans, le vinyle a rapporté plus que le CD. 

Pas moins de 8,8 millions de disques vinyle ont été vendus aux États-Unis, ce qui représente un chiffre d’affaires de 232,1 millions de dollars. Sur an un, les ventes de vinyles enregistrent donc une augmentation du chiffre d’affaires de 3,6 %. 

En comparaison, les ventes de CD ont diminué de 47,6% pour arriver à un chiffre d’affaires de 129,9 millions de dollars. Malgré tout, les CD se sont plus écoulés que les vinyles, avec 10,2 millions d’unités vendues. 

Il faut remonter jusqu’en 1986 pour retrouver le vinyle en tête du classement. À l’époque, le concurrent était la cassette audio, qui représentait 58% des ventes du marché de la musique. 

Malgré la crise du coronavirus, la Recording Industry Association of America annonce également que le secteur a connu une petite croissance de 5,6%, dominé par le streaming qui représente 85% des revenus. Les abonnements aux plateformes de streaming, comme Spotify ou Apple Music, ont par ailleurs augmenté de 23%, pour atteindre 72,1 millions.