Apple fait face à un recours collectif à propos de ses claviers "papillon"

Apple fait face à un recours collectif à propos de ses claviers "papillon"
3 images
Apple fait face à un recours collectif à propos de ses claviers "papillon" - © Tous droits réservés

Lors de la présentation du MacBook 12 pouces en mars 2015, Apple avait mis en avant une nouveauté du côté du clavier. Celui-ci était 40% plus fin, grâce à un mécanisme baptisé "papillon", tout en promettant une frappe semblable (bien que plus courte) aux claviers classiques. Mais qui dit clavier plus fin dit également clavier plus sensible à la moindre poussière. Et très vite sur internet, les cas de claviers défectueux se sont multipliés. D'où ce recours collectif contre Apple lancé par deux Américains.

"Une des pires erreurs de design d’Apple". Le journaliste John Gruber, spécialiste de la marque à la pomme, n'y va pas avec le dos de la cuiller pour qualifier le clavier des MacBook. Il n'est pas rare en effet de rencontrer des problèmes avec cette partie pourtant essentielle d'un ordinateur portable. Touches qui se coincent, ou qui ne répondent plus, voire dans certains cas qui se détachent : les cas de figure sont bien trop nombreux pour un ordinateur vendu 1500 euros. 

La faute entre autres de l'aspect "anti-poussière" mis en place par Apple. Un système faillible, qui ne pardonne pas quand une miette ou une poussière vient se loger sous une touche. Avec le temps, celle-ci se retrouve emprisonnée et dérègle petit à petit le fonctionnement du clavier. 

Dans un premier temps, une pétition a été lancée en ligne, afin d'obtenir une réponse d'Apple, qui n'hésite pas à facturer 700$ la réparation du clavier (puisque tout le top case, soit la partie inférieure de l'ordinateur portable, dois être changée). Mais aujourd'hui, on apprend que deux utilisateurs, Kyle Barbaro et Zixua Rao, ont lancé un recours collectif contre l'entreprise. Selon eux, Apple était aux courants des soucis du clavier dès le lancement du premier modèle du MacBook 12 pouces, puisque les premières plaintes sont arrivées quelques semaines à peine après le début de la commercialisation du produit. Ils reprochent également à la firme de Cupertino de conseiller aux utilisateurs des solutions temporaires, comme utiliser de l'air compressé pour tenter de déloger les poussières coincées sous le clavier. 

"Bien que chaque MacBook soit couvert par une garantie d'un an, Apple refuse systématiquement d'honorer ses obligations de garantie. Au lieu de résoudre les problèmes de clavier, Apple conseille aux propriétaires de MacBook d'essayer des remèdes d'autoassistance dont ils savent qu'ils n'aboutiront pas à une réparation permanente. Lorsque Apple accepte une réparation sous garantie, la réparation n'est que temporaire - un MacBook prétendument réparé échoue à nouveau à cause des mêmes problèmes de clavier. Pour les consommateurs en dehors de la période de garantie, Apple refuse le service de garantie et ordonne aux consommateurs d'effectuer des réparations payantes, qui coûtent entre 400 $ et 700 $", peut-on lire dans la plainte. 

Les deux plaignants réclament un remboursement intégral à tous les utilisateurs ayant dû payer la réparation du clavier. Apple de son côté n'a pas encore réagi. Mais après le récent fiasco des batteries, l'entreprise se retrouve avec un nouveau problème de taille sur les bras.