Apple annonce l'iPhone X, mais ne surprend pas

Apple annonce l’iPhone X, mais ne surprend pas
6 images
Apple annonce l’iPhone X, mais ne surprend pas - © Tous droits réservés

Comme prévu, les annonces étaient nombreuses lors de la nouvelle keynote de la marque, mais le mystère n’était pas de la partie.

Une keynote en guise de confirmation

Hier soir, 19h, avait lieu la keynote d’Apple. Véritable messe dédiée aux produits de la marque, l’événement était retransmis en direct sur tous les macs, iPhone, iPad et Apple TV du monde. Ce qui aurait dû être une grande soirée (ou matinée, avec le décalage horaire) pour la marque à la pomme s’est transformé en un show classique, confirmant les annonces déjà publiées par plusieurs sites d’infos.

Ces fuites étaient bien différentes des précédentes fois, où des utilisateurs un peu curieux s’étaient aventurés dans le code du HomePod, l’enceinte connectée qu’Apple commercialisera en fin d’année. Selon toute vraisemblance, il s’agissait ici d’infos envoyées directement à deux sites (9to5Mac et MacRumors) par un employé d’Apple un peu mécontent. Et probablement viré à l’heure actuelle.

Sans surprises, donc, la marque a annoncé trois nouveaux iPhone, une nouvelle Apple Watch et une mise à jour de l’Apple TV.

iPhone 8 et 8 Plus, une évolution plus qu’une révolution

Du verre à l’avant et à l’arrière et de l’aluminium pour entourer le tout. L’iPhone 8 et 8 Plus succèdent à l’iPhone 7 et 7 Plus de manière presque logique. Le smartphone d’Apple garde sa forme iconique, débutée en 2014 avec l’iPhone 6. Disponible en trois coloris, le nouveau téléphone de la marque est résistant à l’eau et à la poussière, possède un écran True Tone (une technologie jusqu’à présent disponible sur les iPad, permettant de modifier la couleur, la température et l’intensité des blancs de l’écran pour mieux s’aligner avec la lumière ambiante) et mise tout sur un nouveau capteur photo (double sur l’iPhone 8 Plus) de 12 MP de pixels.

Au-delà de quelques fonctionnalités bluffantes (notamment la composition des portraits, modifiables à souhait), et de capacités techniques poussées dans leurs derniers retranchements (mode ralenti à 240 images secondes en 1080p, vidéos en 4K à 60 images seconde), Apple joue la carte de la sécurité en proposant deux produits qui ne rougiront pas face à la concurrence, mais ne feront que convaincre les convertis. Car quand la grosse nouveauté, pour un fan d’Apple, se résume à système de recharge sans fil, on sait que la marque n’a clairement pas donné tout ce qu’elle avait dans le ventre.

Apple Watch Series 3, un iPhone sur le poignet

Véritable performance technique, la troisième version de l’Apple Watch permet désormais, dans certains pays, de rester connecté sans l’aide d’un iPhone afin de recevoir SMS, appels et notifications directement sur son poignet. Ce qui devrait enfin donner de l’intérêt à la smartwatch, diront les mauvaises langues. L’info à retenir est bien “dans certains pays”, car cette Apple Watch ne sera pas disponible en Belgique dans un premier temps, tant qu’un deal avec un opérateur n’a pas été trouvé.

Une autre version de la smartwatch, sans connexion cellulaire, sera en vente chez nous dès le 22 septembre, mais ce modèle perd l’essentiel de son intérêt. Peu importe, il devrait permettre à la marque de vendre toujours plus de watch et d’asseoir, une fois de plus, son statut de plus grand vendeur de montres dans le monde.

Apple TV 4K, ou la démocratisation de l’ultra HD

Annonce rapide, mais pas discrète. Apple renouvelle également sa box permettant de profiter de films et de séries sur sa télévision. Au programme, de la 4K (autrement dit 4 fois la définition de la HD), du HDR 10 (pour une gamme plus étendue de couleurs) et une puce maison A10x, offrant à l’Apple TV les mêmes capacités techniques que les derniers iPad Pro.

Là aussi la Belgique sera à la traîne puisque l’application “TV”, permettant d’enchaîner plusieurs contenus (films et séries) provenant de plusieurs applications (iTunes, Netflix, etc.) ne sera pas disponible chez nous. En France, des marques comme Canal +, OCS ou Molotov rejoignent l’Apple TV et permettront aux utilisateurs de mixer leur contenu avec aisance.

Avec sa nouvelle box, Apple et sa puissance de frappe devrait permettre à la 4K de s’ouvrir au grand public. On sait déjà que le contenu vidéo ne manque pas (Netflix proposant déjà plusieurs séries dans ce format), ce qui devrait faciliter l’adoption de nouveaux téléviseurs 4K pour les plus réticents.

One More Thing. L’iPhone X

Enfin, après plus d’une heure de show, Apple a tenu à faire plaisir aux fans avec le retour du “One more thing”, l’annonce mystère créée par Steve Jobs. Avec les fuites, celui-ci était plus symbolique qu’autre chose (l’événement avait d’ailleurs lieu pour la première fois dans le Steve Jobs Theater), mais cela a permis de redonner un peu d’intérêt à l’iPhone X, le smartphone anniversaire de la marque, dont toutes les fonctionnalités avaient été analysées en long et en large sur internet.

Comme prévu, l’iPhone X (parfois prononcé iPhone 10… quid de l’iPhone 9 alors ?) est bien un écran géant de 5,8 pouces, s’étendant sur toute la surface avant. Ce qu’Apple surnomme “le futur du smartphone” est doté d’un écran OLED super retina (2436 x 1125 pixels), ne laissant aucune place au bouton Home, présent sur les iPhone depuis leur création en 2007.

C’est là qu’entre en jeu le Face ID, nouvelle “invention” de la marque pour déverrouiller le téléphone, en lieu et place du capteur d’empreintes digitales. Dans un espace minuscule (découpé dans l’écran), se trouve un concentré de technologie, permettant de faire des selfies, mais également de reconnaître les visages, à l’aide de capteurs infrarouges, de camera détectant la profondeur (ce qu’Apple nomme la TrueDepth Camera) et de projecteur de points, projetant un millier de points invisible sur le visage de l’utilisateur. Si la marque tient sa promesse, ce système rapide (bien que buggé lors de la présentation) et sécurisé (1 chance sur 1 million qu’un visage semblable puisse tromper la détection de visage) devrait faire du tort à Samsung, dont le dernier smartphone peut être déverrouillé à l’aide d’une simple photo.

Pour le reste, Apple capitalise sur son grand écran et ses puissantes cameras, le reste de la technologie étant un peu plus avancée, mais dans l’ensemble similaire à celle intégrée à l’iPhone 8 et 8 Plus. On notera tout de même les animoji, sélection d’emojis pouvant être animés avec le visage (clairement une démo technique, mais qui annonce de grandes choses) et la batterie, offrant 2 heures de plus que l’iPhone 7. Pas mal pour un smartphone qui sera vendu, dès novembre, pour un prix de base hallucinant de 1159 euros…