Android et iOS ont éradiqué tous leurs concurrents

Android et iOS ont éradiqué tous leurs concurrents
Android et iOS ont éradiqué tous leurs concurrents - © Tous droits réservés

Les systèmes de Google et d'Apple règnent désormais sur le marché du smartphone, qui est devenu en l'espace de quelques années, le premier marché technologique mondial.

Au début du téléphone portable, on voyait énormément d'acteurs s'investir sur ce marché. Les années ont avancé, et Nokia sortait des téléphones aussi fantaisistes les uns que les autres, BlackBerry s'engageait avec les entreprises, Sony Ericsson, Motorola, Alcatel, AOL... et puis vint l'iPhone. Et puis vint Android.

Inutile de refaire l'histoire, mais le marché du téléphone portable s'est muté en marché du smartphone, et les acteurs majeurs ont également bien changé. Au niveau logiciel aujourd'hui, il n'en reste pratiquement plus que deux : Apple et Google. À eux deux, les concurrents se partagent 97% des marchés mondiaux. Les miettes restantes sont partagées entre Microsoft et son Windows Phone et... c'est tout.

L'Europe préfère Android, les US privilégient l'iPhone

Globalement, le choix se résume donc à un smartphone sous Android, comme Samsung, LG, Huawei et consorts, ou un iPhone. À ce petit jeu, on voit différentes tendances mondiales se dessiner. Selon les chiffres de Kantar, chez nous Google oscille entre 75 et 80% de parts de marché, l'iPhone lui se contente de 20 à 25% selon les régions.

Aux US, la balance est toujours à l'avantage d'Android, mais avec "seulement" 56%, iOS et l'iPhone arrivent à rafler la quasi-entièreté du marché haut de gamme avec une part de marché global de 43%.

Un choix binaire sans concurrence

Aujourd'hui, il est donc impossible de choisir un smartphone sans passer par Google ou Apple. La concurrence s'opère donc plus sur le matériel, mais tout le monde utilise la même base logicielle. Les smartphones Android utilisent très souvent des surcouches, en faisant des changements cosmétiques ça et là et en ajoutant une ou l'autres fonctionnalités, mais vos données passeront toujours par la case Google.

Chez Apple, forcément, le choix est logiquement encore moindre puisque ce sera soit un iPhone soit... un iPhone. La plateforme iOS étant totalement fermée par Apple, il faut nécessairement passer par la création d'un compte chez la pomme pour utiliser son smartphone.

Il y a pourtant eu des tentatives pour concurrencer ces deux OS, mais rien n'y fait. Firefox avait développé son FirefoxOS, Microsoft avait Windows Phone, avant de tout abandonner, Nokia avait Symbian, Samsung a essayé Tizen... mais rien, toutes ces tentatives ont été balayées d'un revers de main par Google qui impose ses nouvelles versions d'Android, et par Apple qui continue de vendre ses iPhone par bateaux entiers.