Amazon décale officiellement ses Prime Days

Le géant de l’e-commerce annonce que l’édition 2020 des Prime Days, ces journées promotionnelles similaires à des soldes en ligne, n’aura pas lieu avant octobre, si tout va bien. 

En avril dernier, l’agence Reuters annonçait qu’Amazon envisageait de repousser les Prime Days de juillet à aout, à cause de la crise du coronavirus. Mais la firme, qui organise cet événement en ligne habituellement à la mi-juillet, a confirmé que l’édition 2020 sera retardée de plusieurs mois. 

L’événement, qui rapporte des sommes astronomiques à Amazon (en 2018, l’entreprise a réalisé 3,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour 100 millions de produits vendus en un jour et demi), pourrait avoir lieu le 5 octobre. Une date tardive, qui arriverait moins de deux mois avant le Black Friday/Cybermonday (fin novembre), autre gros événement commercial désormais “célébré” partout dans le monde. 

La date du 5 octobre n’a pas été confirmée par Amazon (il s’agit d’une information relayée par CNBC). À l’heure actuelle, l’entreprise de Jeff Besoz s’est contentée d’un simple communiqué, partagé à nos confrères du site The Verge. 

Cette année, nous organiserons le Prime Day plus tard que d'habitude, tout en assurant la sécurité de nos employés et en soutenant nos clients et partenaires de vente", a déclaré un porte-parole de la société. “Les membres du monde entier pourront profiter du Prime Day plus tard cette année.

Toujours selon Reuters, Amazon pourrait perdre 100 millions de dollars, voire 300 millions de dollars dans “le pire des cas”, pour cause “d’excès d’appareils”, qu’Amazon “aurait à vendre au rabais”.