Accusé de discrimination, Tinder opte pour des compensations financières, mais ne changera pas ses formules d'abonnement

Accusé de discrimination, Tinder opte pour des compensations financières, mais ne changera pas ses formules d'abonnement
Accusé de discrimination, Tinder opte pour des compensations financières, mais ne changera pas ses formules d'abonnement - © Tinder

L'application de dating, accusée de discrimination, a mis fin à son procès débuté en avril 2018, en échange de compensations financières.

C'est l'option Tinder Plus qui était au centre de la polémique. L'abonnement, lancé en 2015, offre quelques fonctionnalités supplémentaires, comme des Super Like (permettant de contacter une personne sans qu'elle ait besoin de liker en retour), la possibilité de revenir sur un profil swipé trop rapidement ou de modifier sa géolocalisation et ainsi visualiser des profils basés dans d'autres villes. 

Le problème, selon les 230 000 utilisateurs qui ont mené cette class-action, c'est que l'abonnement était proposé à 9,99 dollars par mois pour les moins de 29 ans, contre 19,99 dollars pour tout ceux âgés de 30 ans et plus. Selon l'entreprise, la différence de prix pouvait s'expliquer par le fait que les utilisateurs les plus jeunes étaient les plus tentés par l'abonnement, mais que leur budget était plus restreint. Mais pour le tribunal californien en charge du dossier, l'explication ne tient pas. Résultat, Tinder devra offrir plusieurs millions de dollars de compensation (17,3 millions de dollars, précisément) pour calmer les plaignants. 

S'ils abandonnent leurs poursuites, les 230 000 utilisateurs concernés recevront chacun 50 Super Likes. Ils pourront également choisir entre un chèque de 25 dollars, 25 Super Likes supplémentaires, ou un abonnement gratuit à Tinder Plus ou Tinder Gold. Quant à la différence de prix de l'abonnement Tinder Plus, l'entreprise a accepté d'abandonner les deux tarifications, mais uniquement en Californie. Autrement dit, l'application de dating pourra continuer de proposer deux abonnements selon l'âge des utilisateurs partout ailleurs.