À quoi joue Nintendo avec sa Switch OLED ?

C’est désormais officiel, la Switch Pro tant attendue a laissé place à une Switch OLED qui mise tout sur son écran, à défaut de proposer des améliorations graphiques. Un choix qui laisse les joueurs dubitatifs.

Une déclinaison qui surprend

Il faut reconnaître que ce nouveau modèle de la Switch a de quoi surprendre, mais pas forcément pour ses qualités. Si on ne doute pas que l’écran, plus grand (7 pouces contre 6,2) et de meilleure qualité, saura faire la différence, on est en droit de se demander pourquoi Big N n’a pas cherché à améliorer d’autres aspects de sa console portable. 


Lire aussi : Nintendo annonce la Switch OLED


L’entreprise ne s’en cache d’ailleurs pas. Si l’écran ne vous attire pas, conservez votre Switch actuelle. C’est en effet la réponse surprenante (mais honnête) de JC Rodrigo, manager en charge du marketing produit chez Nintendo of America. 

Lors d’un échange sur Twitter, Rodrigo a répondu à un joueur qui souhaitait savoir si la console “tournait mieux” que la version actuelle. La réponse ne laisse pas de place au doute : 

Non. Elle n'est pas là pour ça. Restez sur la Switch actuelle si l'écran ne vous plaît pas.

Voilà qui est dit. 

Les problèmes ne sont pas corrigés

Si la Switch OLED n’est pas plus puissante, on peut alors espérer que certains problèmes, à commencer par le Joy-Con Drift (surnom donné au phénomène qui cause des mouvements non désirés dans les jeux), soit enfin réparés. Mais il n’en est rien. 

Comme l’explique Nintendo, “les manettes Joy-Con incluses avec la Nintendo Switch (modèle OLED) sont identiques à celles actuellement disponibles.” Autrement dit, le problème sera également de la partie, et vous ne pourrez rien n’y faire. L’entreprise ne reconnaissant toujours pas légalement ce défaut de fabrication. 

Bref, autant dire que la déception est à la hauteur de nos attentes. Si l’OLED est bienvenue, on espérait mieux qu’un nouveau modèle qui ne révolutionne pas vraiment la console. Tout est d’ailleurs très bien résumé dans ce tweet. Nintendo reste Nintendo.