5G : 6 Belges sur 10 incapables de démêler le vrai du faux

Ericsson dévoile les résultats de son étude annuelle relative à l’adoption de la 5G en Belgique. Il en ressort que le citoyen belge semble mal informé et noyé dans la quantité d’informations qui lui est présentée par rapport à la 5G. Près de 6 Belges sur 10 (58%) ont en effet fait part de leur incapacité à distinguer le vrai du faux. Alors que l’iPhone 12 s’ouvre à cette nouvelle technologie qu’est la 5G, on est curieux d’en connaître plus sur le ressenti du public belge.

 

Pas assez d’information de qualité

Le citoyen belge semble manquer d’accès à une information de qualité sur la 5G. Voici la tendance principale qui ressort de la nouvelle étude du ConsumerLab d’Ericsson. En effet, 7 Belges sur 10 s’attendent à mieux être informés par rapport aux bénéfices de la 5G et plus de la moitié (58%) ne peut pas différencier le vrai du faux concernant la 5G.

Dans le cadre de cette enquête, 1000 utilisateurs de smartphones âgés de 15 à 69 ans ont été interrogés en Belgique en juillet 2020 représentant l’opinion de 5,6 millions de consommateurs belges.

De nombreux maux ont été imputés à la 5G. De l’émergence du coronavirus à la détérioration de la santé ou de l’environnement, la 5G a été associée à une multitude de fake news. Malheureusement, ces mythes sans fondement, relayés massivement par les médias sociaux, ont fait de l’ombre à la 5G et n’ont pas mis en avant les bénéfices que les consommateurs et l’industrie pourraient en tirer”, explique Rémi De Montgolfier, directeur général d’Ericsson en Belgique et au Luxembourg. “Nous voyons donc qu’à l’aube de sa commercialisation, le consommateur belge n’est que très peu informé sur les possibilités et les avantages de la 5G.


Lire aussi : 5G : quels risques pour la santé ?


Sur le sujet, les Belges semblent tout d’abord accorder leur confiance aux spécialistes en technologies (36%) et aux opérateurs mobiles eux-mêmes (35%). Les autorités et experts sanitaires ferment quant à eux le podium (31%). Fait étonnant, les journalistes ne sont crédités que d’un score de 14%.

 

Engouement pour le 5G malgré tout !

Malgré tout, et toujours d’après l’enquête menée par Ericsson, pas moins d’un demi-million de consommateurs belges pourraient adopter la 5G dans les 3 à 6 mois suivant son lancement commercial. 13% des consommateurs ont par ailleurs déclaré être prêts à investir dans un smartphone compatible avec la 5G.

1 Belge sur 4 se dit prêt à payer un abonnement premium pour la 5G.

La crise sanitaire actuelle ainsi que le confinement ont poussé le consommateur à se tourner davantage vers les services numériques”, conclut Jasmeet Sethi, Directeur du ConsumerLab d’Ericsson. “Dans cette optique, la commercialisation de la 5G pourra développer cette offre numérique auprès des consommateurs belges et étendre les possibilités en termes de compétitivité et de travail, mais aussi en termes d’éducation et de divertissement.