The Crown : la famille royale britannique n'apprécie pas la dernière saison

La relation tumultueuse de Charles et Diana, sujet principal de la saison 4 de The Crown
4 images
La relation tumultueuse de Charles et Diana, sujet principal de la saison 4 de The Crown - © Princess Diana Archive - Getty Images

Les fans (et les détracteurs) de la famille royale attendaient avec impatience cette dernière saison de la série qui crève nos écrans depuis déjà 4 ans. Une dernière saison qui devait parler de la relation du prince héritier et de Lady Di et qui promettait des révélations et une vision jugée insensible par certains des relations internes de la famille.

Bien que les membres de la famille royale aient été jusqu’à maintenant extrêmement discrets dans leurs commentaires sur leur représentation dans la série (même si les rumeurs disent qu’ils ont beaucoup apprécié la première saison), la quatrième saison, sortie dimanche 15 novembre, les a tellement touchés que le silence a été rompu par le palais (non officiellement).


Lire aussi : Neuf choses que nous avons apprises de "Finding Freedom", leur biographie


La famille royale ne valide pas la série

Ce n’est pas la première fois que le Palais Royal s’adresse à la presse concernant la série Netflix, comme on a pu le voir en septembre 2019 dans le Guardian.

Le producteur Peter Morgan avait déclaré au Times qu’il avait des réunions régulières avec "des gens de très haut rang et très actifs au sein de l’organisation" (de la maison royale) pour "leur dire ce que j’avais en tête et qu’ils se préparent légèrement". Cependant, la réponse cinglante (mais toujours très classe) du palais a démenti ce qui aurait pu passer pour un geste élégant et honnête.

Selon le communiqué en anglais relayé par le Guardian : "Votre article peut avoir la malheureuse conséquence de faire croire à vos lecteurs que la série télévisée The Crown est réalisée avec une sorte d’approbation de la maison royale ou une acceptation par la maison royale que la trame est factuellement exacte. Nous apprécions que les lecteurs de The Guardian puissent apprécier cette interprétation fictive des événements historiques, mais ils devraient le faire en sachant que la maison royale n’est pas complice des interprétations faites par le programme. La maison royale n’a jamais accepté de contrôler ou d’approuver le contenu, n’a pas demandé à savoir quels sujets seront inclus et n’aurait jamais exprimé d’avis quant à l’exactitude du programme."

La relation entre le prince Charles et Diana

La quatrième saison, la plus controversée à ce jour, traite des événements de la vie de la famille royale entre 1979 et 1990, comprenant donc la relation mouvementée entre le prince Charles et la princesse Diana qui a ému les cœurs du monde entier. Cependant, l'interprétation de la série, selon un article du DailyMail, n’a pas plus à "certains des plus proches confidentes du prince Charles qui ont accusé Netflix d’exploiter la douleur de la famille royale à des fins financières et ont présenté la fiction comme un fait dans sa version tordue des événements".

La série se penche sur le mariage maudit du prince Charles et de la princesse Diana, de la liaison avec Camilla Parker Bowles et du trouble de l’alimentation de Diana qui sont sans conteste les sujets les plus polémiques de la série et qui ont fait couler beaucoup d’encre depuis des années. Cependant, cette saison traite également d’autres événements importants comme l’assassinat de Lord Mountbatten en 1979 et l’éviction de Margaret Thatcher en 1990.

"Mais c’est la représentation d’un Charles insensible et égoïste qui épouse une innocente Diana tout en maintenant sa liaison avec Camilla Parker-Bowles alors mariée qui a déclenché une telle colère" de la part de la famille royale et de leurs proches, continue le DailyMail.

Le prince William n’aurait pas apprécié

Si les membres de la famille royale n’ont pas (encore ?) fait de déclaration officielle, selon The Express, le prince William, le duc de Cambridge "n’en est pas très content". Il a le sentiment que ses deux parents sont exploités et présentés d’une manière fausse et simpliste dans un but purement vénal.


Lire aussi : Harry et Meghan post Megxit : extrait censuré par Buckingham et cliché d'un couple en plein travail


Et s’il fallait encore taper le clou sur le fait que cette série reste fictive, le Guardian s’assure qu’on ne confonde pas les reportages historiques (internes ou non à la famille royale) et les films et séries qui ont déjà vu le jour sur le sujet.

Une critique du Guardian fait d’ailleurs une comparaison entre le documentaire réalisé par la famille royale en 1969. Cette réalisation tentait de rendre les membres de la royauté plus humains sans pour autant expliquer au public ce qui se passe dans leurs vies personnelles ou encore leurs implications dans la politique du pays.

Ce documentaire qui n’a pas été un franc succès à l’époque et qui est évoqué dans la troisième saison de The Crown. La raison principale, selon The Guardian, serait que "la version dramatisée est libre (ou libre, dans les limites de l’exactitude historique et de la loi sur la diffamation) de fabriquer des vies intérieures et l’invention semble plus réelle que la réalité ne le pourrait jamais."

La famille royale n’a pas encore donné son avis sur la saison mais elle a probablement d’autres sujets plus importants à gérer pour l’instant, quand on sait que le prince Andrew (fils de la Reine) est accusé d’abus sexuel, que le petit-fils prodigue s’en est allé vivre en Californie avec sa dame et que les deux frères héritiers seraient en froid glacial.