Meghan Markle et le prince Harry : le récap du Megxit

Meghan Markle et le prince Harry : un récap du Megxit
5 images
Meghan Markle et le prince Harry : un récap du Megxit - © Chris Jackson - Chris Jackson/Getty Images

Meghan Markle et le prince Harry ont défrayé la chronique depuis le début de leur relation. Si beaucoup n’avaient pas confiance en la future duchesse, la surprise était totale lors de l’annonce de leur retrait de la vie publique. Revenons sur tout ce qui s’est passé depuis leur mariage en 2018.

Meghan et Harry : leurs débuts

L’histoire d’amour entre Meghan Markle et le prince Harry a été scrutée depuis le début par les paparazzis et les tabloïds du monde entier. Ce n’est pas sans rappeler la situation qu’avait vécue Diana à partir du moment où elle est entrée en contact rapproché avec la famille royale britannique. Annonçant leurs fiançailles le 27 novembre 2017, s’en sont suivis des mois d’articles scrutant les moindres faits et gestes de la future duchesse et colportant sans cesse des ragots et autres rumeurs sur le comportement de Meghan.

Le couple s’est marié le 19 mai 2018 à la chapelle Saint-Georges à Windsor. Une cérémonie traditionnelle à laquelle de nombreuses stars, ami(e) s du couple ont été conviées. Leur portrait officiel donnait déjà le ton sur ce que le couple avait à offrir au public : un pas de côté par rapport à l’aspect formel que la famille royale a l’habitude d’arborer. En effet, on peut voir les tourtereaux assis sur les marches de l’église, dans une position amoureuse et candide. Loin des portraits debout et guindés habituels.

Le duc et la duchesse de Sussex : le vent se lève

Avant d’annoncer au monde entier qu’ils se retiraient de la vie publique, le couple avait déjà donné des signes avant-coureurs de leur malaise face à la situation qu’ils vivaient. En effet, le duc et la duchesse de Sussex ont choisi de vivre loin de la cohue royale du palais de Kensington pour se loger dans le domaine royal Frogmore, à Windsor. Ils y ont d’ailleurs fait de lourdes rénovations qui ont coûté la modique somme de 2,7 millions d’euros.

Autre changement dans les traditions ancrées de la famille royale : le couple a choisi de ne pas prendre la photo après la naissance sur les marches de l’hôpital. Il aura fallu attendre quelques jours pour que la famille se présente aux photographes lors d’une cérémonie privée (uniquement quelques journalistes et photographes) au château de Windsor. Contrairement à William et Kate qui avaient suivi la tradition, faisant même un hommage à la robe bleue de Diana lors de la présentation de son fils au public.

En 2019, les rumeurs allaient bon train dans les tabloïds. On accusait Meghan Markle de vouloir déménager et quitter le Royaume-Uni.

Elle est devenue une cible de choix pour les journaux, un matraquage médiatique assez violent que le prince Harry a d’ailleurs condamné. Du 1er au 4 octobre 2019, le couple a entamé une action en justice contre Associated Newspapers pour la publication d’une lettre qu’elle a écrite à son père Thomas Markle. Quelques jours plus tard, Harry entame sa propre procédure judiciaire contre News Group Newspapers et Reach plc pour des allégations de piratage de leurs ordinateurs personnels.

Déclaration d’indépendance

Après ces mésaventures, le 25 octobre 2019, le couple Sussex annonce une interruption de six semaines des fonctions royales à partir de début novembre. Ils vont passer Noël à trois avec leur fils Archie loin de la famille royale et postent sur leur compte Instagram officiel une vidéo sur laquelle un joli cliché intime du Prince Harry et de son fils fait l’ouverture et la clôture.

Une famille presque normale au Canada, loin des paparazzis et de la vie mondaine de la famille royale.

Le 8 janvier 2020, peu de temps après leur retour de vacances, la nouvelle tombe et fera beaucoup de bruit dans le monde entier : le couple royal annonce sur Instagram vouloir devenir "financièrement indépendant" et prendre leurs distances par rapport à la famille royale britannique. L’annonce est faite sur Instagram, une manière peu commune pour la famille royale de communiquer et la Reine n’avait pas encore approuvé leur projet au moment de la publication du post sur le compte des Sussex.

Le Megxit commence…

Ils envisageaient à ce moment-là de rester dans le Commonwealth en allant vivre au Canada. Meghan Markle ne sera pas restée très longtemps sur place puisqu’elle repartait pour retrouver son fils qu’elle avait laissé au Canada seulement quelques jours après l’annonce. Laissant ainsi le prince Harry gérer les réactions à cette annonce sans précédent.

Quelques jours plus tard, après que la "famille a eu des discussions très constructives sur l’avenir de mon petit-fils et de sa famille" comme l’a déclaré la Reine, la réponse officielle de Buckingham surprend tout le monde puisque la Reine soutient le couple dans sa décision.

Le 18 janvier 2020, il est annoncé que le couple se retirerait officiellement de la famille royale pour mars 2020. Dans un communiqué publié par Buckingham Palace au nom de la reine Elizabeth II on pouvait lire : "de nombreux mois de conversations et de discussions plus récentes" avaient abouti une voie constructive et positive pour mon petit-fils et sa famille. […] Harry, Meghan et Archie seront toujours des membres très aimés de ma famille. Je reconnais les défis qu’ils ont rencontrés à la suite d’un examen minutieux au cours des deux dernières années et soutiens leur souhait d’une vie plus indépendante".

Le 14 février 2020, Meghan et Harry licencient tout leur staff anglais puisqu’ils ferment leur bureau dans le pays et ne seront presque plus au Royaume-Uni.

Les accords de ce que les médias appelleront rapidement le Megxit (en référence au Brexit qui battait son plein au même moment) sont décidés comme tels :

  • Meghan et Harry ne s’appelleront plus Son Altesse Royale
  • Le couple renonce à son titre et à de nombreux privilèges
  • Ils doivent rembourser les contribuables pour les rénovations de leur résidence royale
  • Ils doivent payer eux-mêmes leur personnel
  • Meghan ne pourra plus emprunter les bijoux de la reine
  • Leurs futurs enfants ne seront pas considérés comme des "bébés royaux"

Cependant, à la fin du mois de mars 2020, qui devait marquer le début de leur indépendance, le couple a demandé un délai d’un an pour réfléchir et se positionner définitivement.

Au début du mois de mars, le couple (plus vraiment) royal annonce la création d’une nouvelle fondation qu’ils nommeront "Archwell Foundation", en l’honneur de leur fils, Archie. Ils ne peuvent effectivement plus utiliser les noms de Sussex dans leur nouvelle vie et ont donc dû renoncer à leur précédente fondation appelée "Sussex Royal Foundation". Ensuite, du 6 mars au 9 mars, Meghan et Harry sont rentrés une nouvelle fois en Angleterre pour faire leurs adieux et assister à de nombreux engagements royaux.

Le déménagement en Californie

Leur décision de rester dans la Commonwealth n’aura pas duré longtemps puisque le 27 mars 2020 on apprend que le couple et son petit garçon ont déménagé aux États-Unis, dans l’État de naissance de Meghan, la Californie.

Le couple a effectivement pris un jet privé (ce qu’on leur a lourdement reproché par la suite) pour Los Angeles au moment où le Canada et les États-Unis s’apprêtaient à fermer leur frontière afin de lutter contre la propagation du Coronavirus. Ils se sont installés à Montecito, un quartier de millionnaires entre les montagnes de Santa Ynez et l’océan Pacifique. Leur maison de 1300 m² leur aurait coûté 14,65 millions de dollars.

Le 26 mars 2020, Disney confirme les rumeurs qui circulaient depuis des semaines sur un contrat entre la duchesse et la firme. Elle a prêté sa voix dans un documentaire dédié aux éléphants d’Afrique qui est disponible sur la plateforme Disney +.

Le 30 mars 2020, c’est une nouvelle séparation avec la famille royale qui s’opère puisque le couple ferme officiellement son compte instagram sussexroyal qui comptabilisait 10 millions d’abonnés. La légende de la photo montre l’engagement humanitaire que le couple a toujours voulu faire passer : "Nous pensons que chaque humain a le potentiel et la possibilité de faire la différence".

Le confinement se met en place un peu partout dans le monde à cause de la pandémie de Coronavirus. Mercredi 15 avril, le duc et la duchesse ont été repérés en train de livrer des colis alimentaires pour le projet à but non lucratif "Angel Food" basé à Los Angeles. Quitter la famille royale ne signifie pas quitter leurs engagements sociaux et bénévoles.

Le livre choc, Finding Freedom

Pendant quelques mois, il ne se passe pas grand-chose aux yeux du public puisque, tout comme nous, le couple est bloqué chez lui (dans un autre logement que le nôtre) à cause de la pandémie qui continue de sévir aux USA comme ailleurs.

Le 11 août 2020, après des mois de teasing et d’attente, sort le livre rédigé par des journalistes spécialistes de la monarchie Carolyn Durand et Omid Scobie. De nombreuses révélations y sont faites et le public n’est pas déçu. On y apprend notamment que Harry s’est éloigné des gens qui posaient trop de questions sur sa relation avec Meghan, que des photos de paparazzi "torrides" de Harry et Meghan n’ont jamais pu être publiées ou encore que le Prince avait un compte Instagram secret.

Le mois suivant, le 2 septembre 2020, on apprend que le couple a négocié un contrat avec Netflix. Selon Forbes, "Netflix paiera le duc et la duchesse de Sussex pour créer des documentaires, des séries documentaires, des longs métrages, des émissions scénarisées et des programmes pour enfants." Le montant du contrat serait entre 100 et 240 millions de dollars.

Le 7 septembre, ils remboursent entièrement ce qu’avaient coûté les rénovations de leur domicile en Angleterre.

Le 8 octobre 2020, le couple gagne leur combat engagé contre la presse des mois plus tôt, ils ne seront plus photographiés par l’agence de paparazzi britannique Splash UK. Selon une déclaration d’un porte-parole de Schillings, les représentants légaux de Meghan et Harry : "Cette décision est un signal clair que le comportement illégal, invasif et intrusif des paparazzis ne sera pas toléré, et que le couple prend ces questions au sérieux – comme n’importe quelle famille le ferait."

L’annonce de la fausse couche

Le 25 novembre, Meghan Markle fait des révélations au New York Times sur sa vie privée et sa vie de femme, elle a fait une fausse couche en juillet. La duchesse écrit qu’elle "avait ressenti une crampe aiguë" en changeant la couche d’Archie et qu’elle avait su qu’elle était en train de perdre le bébé dans son ventre.

Une annonce qui a fait beaucoup de bruit dans la presse et a déclenché une vague d’intérêt pour le sujet (encore tabou) dans les médias.


Lire aussi : Les fausses couches à répétition : un anticorps pourrait les expliquer


Un mois de février déjà bien rempli

Le 14 février 2021, jour de la Saint-Valentin, un porte-parole du duc et de la duchesse de Sussex a annoncé officiellement la naissance à venir d’un nouveau bébé dans la famille : "Nous pouvons confirmer qu’Archie va devenir grand frère. Le duc et la duchesse de Sussex sont ravis d’attendre leur deuxième enfant."

Le lendemain, on découvrait une annonce qui a un peu moins ravi la famille royale : Meghan Markle va donner une interview exclusive à Oprah Winfrey. D’après la meilleure amie d’Oprah, il n’y aura aucun tabou

Enfin, le 19 février 2021, le palais annonce officiellement le retrait du couple : "Le duc et la duchesse de Sussex ont confirmé à sa majesté la Reine qu’ils ne redeviendront pas membres actifs de la famille royale". Il est dorénavant convenu que :

  • Harry perd ses titres militaires, notamment dans les Royal Marines et sa fonction représentative pour la fédération de Rugby
  • Harry perd également son rôle de président du Queen’s Commonwealth Trust et n’est plus mécène du London Marathon Charitable Trust
  • Meghan Markle perd ses patronages caritatifs au National Théâtre de Londres et pour l’Association of Commonwealth Universities
  • Meghan doit également abandonner son rôle de vice-présidente du Queen’s Commonwealth Trust

L’histoire n’est pas encore finie puisque l’interview d’Oprah sortira en mars et devrait encore faire trembler la chaumière de la Reine.