La princesse Elisabeth déjà reine dans le cœur des Belges

Au contraire de la Reine Elisabeth II, dont le père n’était pas destiné au trône, notre princesse est née pour être Reine et on peut dire qu’elle évolue avec son temps. On peut espérer une reine proche de son peuple, digne mais accessible, jolie et naturelle, Belge en somme !

18 ans et toutes ses dents

Ce vendredi, elle fête ses 18 ans (et on espère qu’elle a toutes ses dents). Un cap important puisqu’elle atteint l’âge légal pour succéder à son père s’il choisissait d’abdiquer ou s’il disparaissait prématurément (ce qu’on ne lui souhaite pas). On la voit d’ailleurs ces derniers mois faire des apparitions remarquées (tant par sa prestance que par ses tenues) dans divers évènements publics. Ces occasions permettent au peuple belge de suivre sa vie et son éducation royale, de se sentir plus proche de la famille Royale et de se lier à la future génération régnante.

Cependant, d’un point de vue purement technique, rien ne va changer pour elle dans sa vie de tous les jours. Elle va continuer ses études à l’Atlantic College aux Pays de Galles en anglais et poursuivra ensuite des études universitaires pour parfaire sa formation de future cheffe d’Etat. Un rôle pour lequel elle est doucement et royalement préparée par ses deux parents depuis sa naissance. Elle a également pu assister à la passation de pouvoir de son grand-père à son père et était en âge de comprendre et de suivre ce changement de tête couronnée. Une corde de plus à son arc.

Une université étrangère ?

La rumeur court qu’elle choisira probablement une université étrangère. Un moyen de ne pas choisir entre le nord et le sud du pays ou entre le catholique et le libre. Cela lui permettra également de parfaire sa maîtrise de l’anglais qui aujourd’hui, quoi qu’on en dise, est une langue indispensable à l’internationale et qui lui sera fortement utile lors de ses rencontres avec des représentants du monde entier.

On est malgré tout un peu chagriné de savoir que notre future souveraine ne profite pas des universités (parfois très cotées) de notre petit pays et ne mette pas l’accent sur une maîtrise parfaite des deux (trois…) langues officielles de Belgique.

Un beau geste pour son entrée dans l’âge adulte

Elle a certainement été conseillée mais on salue le geste : elle refuse sa dotation royale. Elle aurait pu recevoir 920.000€ (somme légale de la dotation royale, pas un chèque pour ses 18 ans) mais comme elle compte continuer ses études et donc ne pas entrer de plain-pied dans son rôle de représentante du pays, elle y renonce. Un beau geste, surtout dans la conjoncture actuelle de crise économique et de scandales royaux comme on en voit en Angleterre.

Et en bonus, un petit moment mignon de notre Roi et d’Elisabeth pour la photo de son timbre officiel.