Billie Eilish : sa réaction face à son nouveau bodyshamer

2020 Vanity Fair Oscar Party Hosted By Radhika Jones - Arrivals
2 images
2020 Vanity Fair Oscar Party Hosted By Radhika Jones - Arrivals - © Jon Kopaloff - WireImage

La chanteuse six fois primée aux Grammy Awards est jeune et moderne, elle ne se laisse pas écraser par les bodyshamers et encore moins par la pression sociétale exercée sur les femmes pour qu’elles soient silencieuses, féminines et jolies.

Dernièrement, une photo de Billie Eilish sans ses vêtements amples habituels (en short et débardeur) a été partagée sur Internet, révélant un corps normal et non pas une sculpture hollywoodienne formatée.

Un homme, apparemment âgé de 29 ans et originaire du Royaume-Uni, a profité de cette occasion pour écrire sur Twitter : "En 10 mois, Billie Eilish a développé un corps de maman trentenaire alcoolique."

Protéger son image contre les agressions

Billie Eilish est connue pour protéger son image corporelle justement pour se prémunir des attaques de ce genre. Durant son adolescence, des photos de son corps ont été utilisées pour la sexualiser ou se moquer d’elle.


Lire aussi : #Jegardemespoils : "Il faut vraiment détruire les diktats liés à la beauté"


Elle a d’ailleurs déjà évoqué publiquement cette pression : "Rien de ce que je fais ne passe inaperçu. Si je porte quelque chose de confortable, je ne suis pas une femme. Si j’enlève des couches de vêtements, je suis une salope… Voulez-vous que je sois plus petite ? Plus faible ? Plus douce ? Plus grande ? Voulez-vous que je me taise ?" a-t-elle demandé dans une vidéo plus tôt cette année, dans laquelle elle enlève un gros sweat à capuche noir et se plonge ensuite dans de la vase noire.

Un changement des mentalités petit à petit ?

Billie Eilish rejette la vision patriarcale de la femme qui doit être jolie, sexy, toujours apprêtée et n’a pas le droit à des vêtements confortables ou à sortir sans maquillage si elle est une figure publique de quelque acabit.

Billie, on la retrouve aux Grammys comme si elle allait faire ses courses chez Walmart, les cheveux vert pas très bien lavés, les ongles longs et pas très propres. Mais elle le fait avec tellement de naturel que ça passe et que les gens naturellement ouverts ne s’offusquent pas de sa manière de s’habiller.


Lire aussi : Virginie Grossat, influenceuse mode taille 54, et alors ?


Un message important envoyé à toutes les jeunes (et moins jeunes) femmes qui prennent comme référents les stars qu’elles apprécient. Passons d’un modèle de perfection inatteignable à un modèle de normalité bien dans sa peau.

Dans un monde où les ados se voient à travers ces filtres Instagram censés vous rendre plus belles, plus mignonnes et plus sexy, le naturel de Billie Eilish nous permet de souffler et d’espérer qu’un jour la société acceptera le corps de la femme tel qu’il est : un corps, pas un sex-toy, pas un objet, pas une perfection fantasmée.


Lire aussi : Comment les images de corps sexualisés nous font tolérer le harcèlement


La réponse de Billie Eilish à ce bodyshamer

Billie reste apparemment imperturbable face à cette énième attaque mais qui est réellement étonné qu’elle ne saute pas sur les brancards ? Heureusement que sa communauté s’est occupée de remettre cet homme à sa place avec grâce et délicatesse en postant simplement des photos d’Eilish et des six Grammys qu’elle a remportées en 2019. Au fond, qu’as-tu vraiment fait dans ta vie qui te donne le droit de juger les gens, cher bodyshamer ?

Elle a finalement partagé une vidéo TikTok sur son Instagram dans laquelle une jeune femme explique :

"Vous devez commencer à normaliser de vrais corps, d’accord ? Tout le monde n’a pas de fesses incroyables. Les bourrelets sont normaux, ils sont normaux ! Les seins s’affaissent, surtout après l’allaitement. Instagram n’est pas réel."

À bon entendeur…