Printemps-été 2018 : les dix accessoires incontournables repérés sur les podiums parisiens

Les visières chic et féminines d'Akris - Printemps-été 2018 - Paris Fashion Week.
10 images
Les visières chic et féminines d'Akris - Printemps-été 2018 - Paris Fashion Week. - © FRANCOIS GUILLOT / AFP

Après New York, Londres et Milan, c'est au tour de Paris de dévoiler ses tendances accessoires pour la saison printemps-été 2018.

Des plus chic aux plus surprenants, les accessoires ont fait leur show durant cette fashion week parisienne, ajoutant une touche sporty à des silhouettes glamour ou fun à des tenues féériques, avec une riche offre de sacs à main et de chaussures, déclinés dans des styles divers et variés.

 

Contrairement aux autres capitales de la mode, qui ont dévoilé une offre de maroquinerie plus généralement articulée autour des petits formats, épurés et minimalistes, les créateurs qui ont défilé à Paris ont dévoilé des sacs à main sophistiqués agrémentés de nombreux détails luxueux (Louis Vuitton, Céline, Balmain, Andrew GN, Valentino).

 

Une poignée de maisons a fait exception, à commencer par Chanel qui a proposé une maroquinerie imperméable avec un sac "Gabrielle" en PVC "aiguilleté" ou en gomme et un sac "Boy Chanel" décliné en PVC irisé. Aalto a joué la carte sport avec des mini-sacs type banane, alors que Thom Browne a imaginé des sacs à main en forme de chien et des sacs à dos en forme d'araignées géantes. Mention spéciale pour John Galliano qui signe des sacs-coussins pour Maison Margiela.

 

Côté chaussures, l'offre est diverse et variée. Nombreuses sont les maisons à avoir revisité des chaussures glamour et sexy comme les bottes et les cuissardes en accessoires d'inspiration sportswear. Karl Lagerfeld se démarque encore pour Chanel avec des bottes en PVC transparent, tendance également vue chez Balmain, pour protéger les femmes des jours pluvieux.

 

Les plumes recouvrent les sandales et bottes chez Saint Laurent pour un style ultra sexy. Chez Y/Project, les cuissardes s'enroulent littéralement autour des jambes des femmes alors que les fleurs recouvrent des sandales à talon haut. Alexis Mabille imagine quant à lui des sandales à plate-forme avec un cordage qui vient tenir le pied et s'enrouler autour de la cheville. Le plat est également présent, notamment chez Paco Rabanne, Pascal Millet, Louis Vuitton et Giambattista Valli.

 

En dehors de quelques excentricités, les couvre-chefs restent classiques avec des chapeaux ronds type borsalino ou panama. Chanel se sert encore du PVC transparent pour protéger la tête des femmes. Les bandanas et foulards colorés viennent se glisser dans les cheveux pour un effet bohème chic, alors que les casquettes et visières deviennent plus féminines que jamais.

 

À noter, la taille des femmes est marquée par des ceintures XXL (Véronique Leroy, Vivienne Westwood), ou au contraire très fines (Christian Dior, Manish Arora, Lutz Huelle). John Galliano la souligne avec de jolis noeuds dorés pour Maison Margiela, quand Masha Ma utilise des épingles à nourrice géantes.