Paloma Elsesser, mannequin de l'année et illustration d'un changement profond dans la mode

Paloma Elsesser est élue "Mannequin de l'année", annonce le site Models.com.
4 images
Paloma Elsesser est élue "Mannequin de l'année", annonce le site Models.com. - © Clint Spaulding / Shutterstock

Va-t-on enfin en finir avec les diktats de la beauté ? C'est ce que laisse penser l'industrie de la mode, qui vient d'élire Paloma Elsesser "Mannequin de l'année 2020", avec tout ce que cela représente en termes d'inclusivité et de diversité

La révolution semble bel et bien en marche. Reste désormais à découvrir s'il ne s'agit que d'un effet de mode ou d'un véritable désir de faire évoluer les mentalités.

"Le visage singulier qui a défini l'année dans son ensemble"

"Le visage singulier qui a défini l'année dans son ensemble." C'est en ces termes que le site spécialisé Models.com introduit son classement des mannequins de l'année. Et c'est le mannequin américain "grande taille" Paloma Elsesser qui rafle la mise du côté des votes de l'industrie. Une victoire qui est loin d'être anodine puisqu'elle illustre les changements qui s'opèrent actuellement dans l'univers de la mode, où la taille zéro était jusqu'alors considérée comme un "standard" contre lequel il était difficile de lutter.

Paloma Elsesser fait l'unanimité dans l'industrie de la mode. Au-delà des votes qui lui permettent d'obtenir ce titre ultime, la jeune femme a été omniprésente dans les médias, les campagnes et sur les podiums (phygitaux) tout au long de l'année, plébiscitée tant par les photographes que les créateurs.

Mais c'est en cette fin d'année que le mannequin américain a fait le plus parler d'elle : elle apparait sur l'une des quatre couvertures du Vogue américain pour son numéro de janvier 2021.

Une consécration pour celles et ceux qui mettent un jour un pied dans le monde du mannequinat.

Ce choix n'a bien évidemment pas été fait au hasard, suggérant la volonté de l'un des magazines les plus influents de la mode de montrer la voie pour faire évoluer les mentalités. "New Year, New World" ("Nouvelle Année, Nouveau Monde"), le titre même de la photo illustre cette révolution, tout comme les trois autres couvertures de janvier 2021 qui mettent à l'honneur l'actrice Frances McDormand, la joueuse de tennis Naomi Osaka et la chanteuse Rosalía, trois autres femmes engagées en faveur de l'inclusivité et de la diversité.

Cette année, Paloma Elsesser a fait la couverture d'une multitude de magazines de mode mais elle a également fait parler d'elle sur les podiums. Si les défilés ont été rares en cette année de pandémie, la jeune femme a foulé le podium de la maison Fendi à deux reprises, montrant une fois encore la volonté de l'industrie de tourner une page mais également de répondre à une demande de la Génération Z, pour laquelle la notion d'engagement est devenue primordiale. 

Sora Choi, le choix des lecteurs

Comme chaque année, ce n'est pas un mais deux mannequins qui sont élues "Models of the Year" par le site spécialisé. Si Paloma Elsesser a fait l'unanimité auprès de l'industrie, le mannequin sud-coréen Sora Choi peut se targuer d'avoir conquis le cœur du public. La jeune femme, qui a cette année pris la pose et défilé pour des maisons comme Saint Laurent, Louis Vuitton, Stella McCartney, Burberry ou Prada, fait elle aussi un pied de nez aux diktats de la beauté.

Notons que la deuxième place du classement a été attribuée à Adut Akech côté industrie (elle était première l'an dernier) et à Bella Hadid pour le choix des lecteurs.

Chez les hommes aussi...

L'inclusivité n'étant pas que l'apanage des femmes, le mannequin américain Alton Mason a fait sensation du côté des hommes, s'offrant le luxe d'être élu "Mannequin de l'année 2020" par l'industrie et par les lecteurs.

Il faut dire que le jeune homme, qui est également danseur, est devenu en quelques mois seulement la coqueluche des créateurs et des photographes, créant toujours l'événement sur un podium par son charisme et sa prestance, et étant lui aussi engagé en matière d'inclusivité et de diversité.