Mode éthique: l'avenir est-il aux fibres textiles conçues à partir de surplus agricoles?

Mode éthique: l'avenir est-il aux fibres textiles conçues à partir de surplus agricoles?
Mode éthique: l'avenir est-il aux fibres textiles conçues à partir de surplus agricoles? - © H&M Foundation/Instagram

Une start-up qui conçoit des vêtements avec des surplus de récoltes agricoles a remporté le plus grand prix des Global Change Award, sponsorisés par H&M.

L'entreprise "Crop-A-Porter", qui utilise les restes de cultures de graines de lin, de chanvre, de canne à sucre, de banane et d'ananas et les transforme en bio-fibres pour concevoir des textiles, a reçu le prix de 300.000 d'euros (sur 1 million d'euros), suite au vote du public.

Imaginé par les Américains Yitzac Goldstein, Geof Kime et Isaac Nichelson, ce concept se fonde sur un système fermé appelé "Agraloop".

"Nous cherchons à aider notre industrie à commencer à se défaire du coton en tant que ressource de fibres naturelles la plus utilisée au monde", a noté Isaac Nichelson dans un communiqué. "Ayant remporté le Global Change Award, nous pouvons commencer à libérer une énorme valeur pour l'industrie des textiles et de la mode."

 

Début mars, la H&M Foundation a sélectionné cinq concepts de mode durable pour participer à la troisième édition de cette compétition. Elle a laissé la tâche de diviser le million d'euros de dotation au vote du public.

Après "Crop-A-Porter", l'initiative suédoise de recyclage "The Regenerator" a su tirer son épingle du jeu. Elle  recourt à des produits écologiques pour séparer et régénérer le coton et le polyester pour créer de nouvelles fibres textiles réutilisables. Cette idée lui a valu la somme de 250.000 euros.

 

Les trois autres lauréats - un concept israélien appelé "Algae Apparel", une innovation belge surnommée "Smart Stitch" et "Funghi Fashion" de Hollande - remportent chacun 150.000€ pour développer leurs projets.

Les cinq entreprises lauréates auront par ailleurs accès à un programme d'aide d'une année fourni par la H&M Foundation, Accenture et le KTH Royal Institute of Technology de Stockholm, qui leur proposera du conseil et des contacts pour que ces projets s'inscrivent dans la durée dans l'industrie de la mode.

Plus d'informations sur globalchangeaward.com