Les "millennials" boudent-ils les diamants?

Les "millennials" boudent-ils les diamants?
Les "millennials" boudent-ils les diamants? - © Image Source - Getty Images

On dit les diamants éternels, mais le sont-ils vraiment? A en croire une étude menée par une créatrice joaillère, l'incontournable joyau n'aurait plus la cote auprès de la génération Y: les personnes âgées de 17 à 35 ans choisiraient des pierres plus variées et colorées lorsqu'elles se fiancent.

 

Des statistiques compilées par la marque de joaillerie londonienne Nadine Aysoy laissent penser qu'un nombre accru de millennials préfèrent adopter une approche plus personnelle lorsqu'ils choisissent une bague de fiançailles, préférant des pierres uniques, des découpes et des couleurs excentriques pour refléter leur personnalité.

Il ressort que 58% des femmes âgées de 23 à 38 ans interrogées par la marque choisissaient un créateur indépendant et des bagues uniques pour leurs fiançailles.

A cette occasion 32% choisissaient leur pierre porte-bonheur et 25% optaient pour la pierre porte-bonheur d'un parent proche.

Parmi les pierres les plus en vogue actuellement, on note l'émeraude, le rubis et le saphir rose, mais aussi le péridot (pierre verte) et l'aigue-marine.



"Les millennials vivent dans l'idée qu'ils ont le monde au bout des doigts, un monde dans lequel les tendances émergent constamment et évoluent à la vitesse d'internet. Cette récente tendance des bagues de fiançailles très colorées a certainement été influencée par celles de la princesse Diana et de la duchesse de Cambridge avec leur magnifique saphir ovale bleu, mais aussi celle la princesse Eugénie et son saphir Padparadscha couleur corail", a commenté la créatrice Nadine Aysoy dans un communiqué.

L'industrie minière du diamant est actuellement à un carrefour, du fait qu'un nombre croissant de joailliers explorent le monde de pierres synthétiques, notamment pour des raisons éthiques concernant l'extraction des pierres. Le Groupe De Beers a ainsi dévoilé sa première collection de pierres conçues en laboratoire l'année dernière, et Forbes a récemment rapporté que 66% des millennials en recherche active de bague de fiançailles pourraient se tourner vers un diamant de synthèse, alors que 23% pourraient acheter une bague affichant un autre type de pierre précieuse réalisée en laboratoire.