Exit derbies et richelieus, les hommes en pincent désormais pour les ballerines

Lanvin a présenté des chaussures inspirées de la ballerine lors des défilés masculins printemps-été 2020.
Lanvin a présenté des chaussures inspirées de la ballerine lors des défilés masculins printemps-été 2020. - © FRANCOIS GUILLOT/AFP

Qui a dit que les ballerines étaient réservées à la gent féminine ? S'il est vrai qu'elles ont initialement été pensées pour les femmes, et davantage encore pour les danseuses, les ballerines font aujourd'hui sensation auprès des hommes. Et ce ne sont d'ailleurs pas les seules chaussures dites féminines qu'ils ont adoptées, à l'instar des sabots et de certaines bottines et sandales plates.

Il suffit de se balader une bonne heure dans la rue pour s'apercevoir que les frontières vestimentaires s'estompent de plus en plus entre hommes et femmes. Et ce, même si les rayons des magasins délimitent toujours les collections en fonction du sexe, homme ou femme, fille ou garçon. Une chose qui pourrait être amenée à disparaître, ou néanmoins à s'atténuer, avec la multiplication des collections unisexes. Mais si le prêt-à-porter semble finalement s'adapter à la perfection au "non genré", qu'en est-il du segment chaussures ?

 

Des hommes en ballerines sur les podiums

Il n'est pas encore question de flanquer des stilettos de 12 cm aux pieds de ces messieurs. Toutefois nombreux sont les créateurs à proposer des modèles initialement conçus pour les femmes à leurs clients… masculins. Les ballerines sortent tout particulièrement du lot et font depuis quelques mois le bonheur des hommes, qui semblent en apprécier le confort et l'intemporalité.

Pour la saison printemps-été 2020, les marques ont mis l'accent sur des chaussures dites féminines à destination des hommes et la ballerine a régné en maîtresse sur les podiums. Dries Van Noten fait partie des maisons audacieuses qui n'ont pas hésité à proposer des modèles de ballerines pour les hommes. Une présentation remarquée qui n'a pas laissé ces messieurs indifférents, et encore moins les marques de prêt-à-porter, qui se sont également lancées sur le segment. Les e-shops des grandes enseignes les proposent généralement dans les catégories "slip-on" ou "mule".

Lors des défilés, d'autres maisons ont d'ailleurs sauté le pas avec des versions revisitées. C'est notamment le cas de Lanvin, Jil Sander et même Fendi, dont les souliers à brides pour messieurs ont fait fureur.

La Covid-19 a bouleversé les habitudes vestimentaires

Si les grandes maisons de luxe ont ouvert la voie aux ballerines, un autre facteur a permis leur démocratisation : la crise sanitaire. C'est plus particulièrement le confinement qui a changé nos habitudes vestimentaires, hommes comme femmes. Non seulement la gent masculine a fait tomber le costume et la cravate mais elle a également troqué ses richelieus et ses derbies pour des souliers beaucoup plus confortables. Et les ballerines en font partie.

Les chaussures initialement destinées aux petits rats de l'Opéra ne sont pas les seules à avoir conquis leur cœur. Les sabots type Crocs, les bottines en cuir, les bottines confortables type UGG ou encore les sandales plates à brides font également l'unanimité chez les deux sexes.

Vers une mode unisexe

Il faut dire que depuis quelques saisons déjà, la mode œuvre en faveur d'une mode unisexe. Exit les frontières entre les genres, les marques s'engagent avec des collections qui peuvent autant convenir à monsieur qu'à madame. Et ce, pour le plus grand bonheur des consommateurs en quête de vêtements non genrés. T-shirts, sweats, hoodies, jeans, vestes, doudounes, vêtements de sport : il est aujourd'hui tout à fait possible de partager une partie de sa garde-robe avec l'être aimé.

Et les chaussures ne sont pas en reste. L'exemple le plus frappant : les sneakers, qui sont devenues incontournables aux pieds des femmes et des hommes, que ce soit pour les loisirs comme pour le travail. En dehors de la taille, quels critères pourraient vous empêcher d'opter pour un modèle féminin ou masculin ? Aucun, si l'on considère que les marques proposent des modèles similaires, si ce n'est identiques, pour hommes et femmes. Et si finalement, les stilettos pour hommes étaient tout sauf une utopie ?