Ces tendances mode de l'hiver que la Covid-19 va masquer

Ces tendances mode de l'hiver que le Covid-19 va masquer.
Ces tendances mode de l'hiver que le Covid-19 va masquer. - © kolderal - Getty Images

Elles semblaient parfaites pour accompagner notre garde-robe la saison prochaine et pourtant, ces tendances mode consacrées à la saison automne-hiver 2020-21 pourraient bien tomber à l'eau à cause de la crise sanitaire.

Entre le port du masque et l'évolution des comportements, certaines pièces semblent obsolètes avant même d'avoir pu atteindre les rayons des plus grandes enseignes. C'est notamment le cas des bijoux bling-bling et de la cagoule, que le masque va totalement éclipser dès la rentrée.

Exit les bijoux bling-bling

Vous avez essayé de (re)mettre des boucles d'oreilles depuis l'entrée en vigueur du port du masque ? Entre le pendant qui s'emmêle dans l'élastique et la créole qui s'affaisse sous le poids du masque, autant dire que les boucles d'oreilles n'ont pas vraiment le vent en poupe en pleine crise sanitaire.

Alors que dire des bijoux imposants, voire bling-bling, que les créateurs avaient mis en avant lors des défilés automne-hiver 2020-21 ? On s'imagine mal porter des bijoux d'oreilles (clous, pendants, créoles et autres clips) version XXL alors que le port du masque est rendu obligatoire dans les lieux publics, à l'intérieur comme à l'extérieur. Autant se rendre à l'évidence : la tendance est morte dans l’œuf. Que les amatrices de bling-bling se rassurent, il restera les colliers type "chaînes-en-or-qui-brillent", qui devraient, du coup, faire l'unanimité.

Adieu la cagoule !

Il n'y a donc pas que du mauvais dans le port du masque. La preuve, il relègue la cagoule au rang des accessoires désuets. Là où il aurait dû rester, en l'occurrence.

En février dernier, les podiums avaient remis au goût du jour cet objet de torture que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.  Panique à bord chez les fashionistas ! Allaient-elles réellement s'encagouler pour accessoiriser leur chemisier transparent griffé, voire leur combinaison intégrale en cuir ?

Personne n'aura à priori la réponse car masque et cagoule ne peuvent définitivement pas faire bon ménage. Vous imaginez un peu l'organisation, et davantage encore le look final ?

Quid des gants ?

Si les gants, longs ou courts, ont également envahi les podiums lors des derniers défilés, n'oublions pas qu'ils ne sont pas uniquement esthétiques. Ils sont aussi pratiques, si ce n'est indispensables en hiver.

Seulement voilà, s'il est déjà compliqué de faire rimer gants et accro au smartphone, voire gants et fumeurs invétérés, le port du masque rend celui des gants presque impossible. Pourquoi ? Parce qu'il faut être habile et subtil pour se démasquer. Difficile, en somme, de s'exécuter avec des gants.

Et ceux qui pensent que ces accessoires pourraient accroître la protection contre le coronavirus, et donc faciliter leur quotidien, font fausse route. Au début de la crise sanitaire, l'OMS avait alerté le public sur le fait que se laver les mains régulièrement protégeait bien plus que de porter des gants en caoutchouc. On ne voit pas pourquoi il n'en serait pas de même pour les gants en laine, en coton ou en cuir.