Prêt-à-porter : le patchwork devient incontournable cette saison

La patchwork selon la maison Chloé - Collection prêt-à-porter automne-hiver 2015-2016
6 images
La patchwork selon la maison Chloé - Collection prêt-à-porter automne-hiver 2015-2016 - © © PATRICK KOVARIK - AFP

Le grand retour du patchwork se confirme pour l'automne-hiver, avec une vaste panoplie de pièces sur lesquelles viennent se glisser des morceaux de tissus en tous genres. Couleurs, matières, motifs : tour d'horizon des plus beaux patchworks repérés sur les podiums.

Amorcée l'été dernier, la tendance du patchwork persiste et signe cette saison, et sera d'ailleurs toujours d'actualité au printemps-été 2016. Nombreuses sont les maisons de couture à avoir fait défiler des tenues ornées de patchwork. Assemblage de matières, et imprimés ou couleurs reproduites sous forme de patchwork seront dont les stars cette année, avec à la clé des versions très classiques et des déclinaisons beaucoup plus décalées, voire totalement excentriques.

Patchwork de motifs, couleurs, et tissus

Tout y passe cette saison, avec un incontournable : le patchwork vu et revu sur des créations en denim, de la salopette au pantalon en passant par les vestes. Les créateurs n'ont pas hésité à relier des morceaux de tissus totalement différents les uns aux autres pour en faire des manteaux, des capes, des robes et même des jupes.

C'est notamment le cas de Miu Miu, qui joue toutefois la carte de la subtilité avec un patchwork très discret, apposant des morceaux d'imprimé python sur un manteau en grosse maille. Valentino, Giambattista Valli ou Masha Ma ont également proposé quelques silhouettes dans cet esprit, tout en retenue.

À contrario, d'autres maisons ont osé les patchworks ultra-colorés et très excentriques, de façon totalement assumée. La maison Chloé a sans aucun doute présenté le patchwork le plus identifiable, à travers un manteau-cape sur lequel apparaissent une multitude de morceaux de tissus divers et variés.

Le patchwork est largement mis en avant par d'autres maisons, comme Saint Laurent, Vivienne Westwood ou Christian Wijnants, mais en partie ou totalement revisité de façon plus moderne. L'excentricité reste de mise, mais l'élégance n'en pâtit pas pour autant.

Quid des accessoires ?

La tendance n'a pas encore séduit l'univers de la chaussure, qui reste très sobre et ne s'orne pas de ces assemblages tout droit sortis des années 1970 et 1980.

Tout comme cet été, la maroquinerie affiche quant à elle des jeux de patchwork très subtils, mais efficaces. C'est notamment le cas chez Miu Miu qui propose plus des effets patchwork, mais aussi chez Louis Vuitton. La tendance reste toutefois très discrète.

 

RTBF TENDANCE avec AFP