Le top de la semaine : Daphne Velghe

Spur January 2015
9 images
Spur January 2015 - © © Takaki Kumada

Avec une allure aussi rock'n'roll, cette jolie brune au regard atomique est aujourd'hui devenue source d'inspiration dans le milieu de la mode et de la photographie. Daphne, qui joue les muses au quatre coins du monde, a accepté de nous livrer les secrets de sa cool attitude.


Nom complet : Daphne Carmen Helena Velghe

Lieu et date de naissance : Le 15 février à Anvers

Lieu de résidence actuel : Anvers, Londres et New York

Nationalité ? Belge

Langues parlées ? Français, néerlandais et anglais. Je comprends un peu l’italien grâce à mes cours de français et de latin à l’école.
 


En quelle année as-tu débuté ?

J’ai commencé à 15 ans alors que j’étais toujours étudiante. Mais je n’ai vraiment débuté qu’à l’âge de 19-20 ans. La maturité m’a donné plus confiance en moi et cela m’a permis de mieux utiliser mes émotions pour un meilleur résultat sur photo.


Le photographe belge que tu préfères ?

J’ai fait mon tout premier test photo avec Lalo Gonzalez et ce jour m’a profondément marqué. C’était la première fois que je me sentais comme un vrai mannequin face à un objectif. Il a un incroyable esprit créatif qui m’a beaucoup inspirée au début de ma carrière. J’adore travailler avec les jeunes talents prometteurs comme Mous Lamrabat. Son énergie semble toujours sans fin sur les shoots ; ça ne donne pas l’impression d’être en train de travailler. J’aime sa façon de capturer chaque instant et le fait qu’il soit ouvert à toutes les idées.


Des frères et sœurs ?

Je viens d’une grande famille : deux frères, une sœur et une maison bien bruyante. Je pense vraiment que grandir parmi une fratrie change notre vision de la vie. Cela permet d’apprendre le partage et de savoir comment prendre soin les uns des autres, des valeurs qui comptent beaucoup pour moi.
 


Ta plus grande force ?

Mon indépendance. J’ai appris à me débrouiller seule et à trouver des solutions face aux problèmes tout en restant positive. J’imagine que pour devenir modèle, c’est important de pouvoir toujours compter sur soi-même. J’ai remarqué que mes proches viennent souvent me voir lorsqu’ils doutent ou qu’ils ont besoin d’être remotivés. Je perçois facilement leur humeur et je réagis en fonction.


Où te rends-tu quand rien ne va ?

À la maison ! Il n’y a pas de meilleur endroit pour se sentir à l’aise et pour être entourée des gens qui comptent pour moi.


Un livre que tu emportes en vacances ?

Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez. Je devais avoir 17 ans quand je l’ai découvert, mais il m’a beaucoup marqué. C’est le bouquin idéal pour les vacances parce que l'on entre tellement dans l’histoire qu’on en oublie complètement où l’on est. Puis c’est l’histoire d’une grande famille donc je m’identifie beaucoup aux personnages.


Un talent caché ?

Plus jeune, j’ai fait du ballet et de la dance moderne. Je me débrouille toujours d’ailleurs. Sinon je prends des cours de pilates pour entretenir ma souplesse.
 


Une recette fétiche ?

En toute franchise, je pourrais prendre le petit déjeuner à n’importe quelle heure de la journée ! Sinon le plat que je préfère cuisiner c’est le poisson en papillote accompagné de légumes rôtis au four, de riz brun, de quinoa ou de patates douces. Je mange assez rarement de la viande rouge, mais lorsque je vais au restaurant, j’aime manger un steak-frites de qualité.


Ta destination idéale ?

J’ai toujours aimé Cuba. L’endroit semble tellement incroyable avec toutes ces magnifiques couleurs, sa musique et aussi son rhum !


Un remède anti-déprime ?

La musique, c’est encore le meilleur moyen de changer son état d’esprit. Mon conseil ? Mettez votre chanson préférée et faites quelques pas de dance ! La vie n’est difficile que si vous la rendez compliquée.


Un truc qui t’énerve chez les autres ?

La méchanceté gratuite et l’impolitesse.
 


Aimerais-tu devenir célèbre ?

Je ne veux pas devenir célèbre au point que cela me gêne dans ma vie de tous les jours. Je veux pouvoir continuer à faire mes courses tranquillement dans mon supermarché. Ce que je voudrais, c’est être reconnue dans mon travail.


La décision la plus risquée que tu aies prise ?

Déménager à New York a probablement été l’étape la plus risquée de ma carrière. J’étais inquiète de partir m’installer dans cette immense ville qui m’était alors inconnue. N’allais-je pas me perdre ? Arriverai-je à m’intégrer parmi ces gens si différents ? Avec le recul, je réalise que cela n’a pas été aussi radical que je le pensais. Si tu t’entoures et te laisses guider par les bonnes personnes, ça finit toujours bien.


Où te vois-tu dans dix ans ?

J’espère m’installer dans un endroit qui me rend vraiment heureuse, probablement Anvers mais je suis ouverte à d’autres options. Peut-être fonder une famille et démarrer mon propre business. Mais ce qui compte pour moi, c’est d’être heureuse avant tout.


Lola Diet

Retrouvez Daphne sur Facebook et Instagram.