L'artiste américain Rashid Johnson se lance dans la joaillerie pour la bonne cause

L'artiste américain Rashid Johnson a collaboré avec Liz Swig de la marque Lizworks à l'occasion de sa première collection de bijoux.
L'artiste américain Rashid Johnson a collaboré avec Liz Swig de la marque Lizworks à l'occasion de sa première collection de bijoux. - © Courtesy of Lizworks

Si certains hommes sont frileux à l'idée de porter des bijoux au quotidien, Rashid Johnson compte bien y remédier. L'artiste américain s'est associé la marque Lizworks pour concevoir sa première collection de bijoux.

Au programme : des pièces à travers lesquelles Rashid Johnson revisite sa série d’œuvres d'art, "Anxious Men".

Entre objets d'art et joaillerie

Exposés pour la première fois en 2015 au Drawing Center de New York, les portraits figuratifs de la série "Anxious Men" ("Hommes anxieux") s'interrogent sur la perception et la représentation des hommes noirs dans la société contemporaine américaine.

Des thématiques qui sont devenues particulièrement saillantes ces derniers mois, alors que la mort de George Floyd a suscité un mouvement historique de protestation contre le racisme et les violences policières aux Etats-Unis. 

Si les portraits d'"Anxious Men" ont été réalisés avec de la cire et du savon noir, les pièces de la nouvelle collection de joaillerie de Rashid Johnson sont en or 9 carats ou en titanium. Certains bijoux sont également agrémentés de rubis et de petits diamants, qui ajoutent une touche de couleur aux lignes délibérément brouillonnes de l'artiste américain.

Une collection mixte au profit d'associations caritatives

"Quand je dessine, les lignes me servent à construire de nouveaux chemins qui nous permettent de nous interroger sur notre place et notre position dans le monde d'aujourd'hui. Les lignes m'aident à me délester de mon état émotionnel", a expliqué Rashid Johnson au magazine Architectural Digest. 

Si le nom "Anxious Men" s'adresse directement aux hommes, les pièces en édition limitée de la collection de Johnson peuvent s'adapter aux vestiaires masculin comme féminin.

Elles sont faites pour toute personne "dont le point de vue occupe l'espace", a déclaré Liz Swig, la créatrice de la marque Lizworks.  

Bien que les amateurs d'art devront débourser entre 5.000 et 18.500 dollars (soit entre 4.210 et 15.580 euros) pour acheter l'une des pièces d'"Anxious Men", Rashid Johnson a annoncé qu'il reversera les bénéfices de la collection aux associations Prep for Prep et Black Mental Health Alliance.