H&M progresse dans sa quête d'une mode plus durable

H&M Conscious Exclusive collection 2019
H&M Conscious Exclusive collection 2019 - © Courtesy of H&M

Le groupe H&M a annoncé que 57% des matériaux utilisés par ses marques actuellement avaient été créés à partir de fibres recyclées ou durables.

Ce chiffre a été annoncé dans le cadre du rapport "Sustainability Report" présenté par le groupe. Celui-ci résume les progrès réalisés pour promouvoir des pièces plus durables et respectueuses de l'environnement.

La marque s'est fixé comme objectif de durabilité de n'utiliser, à terme, que des matériaux durables ou recyclés.

En 2018, elle en a augmenté le pourcentage de 35% à 57%, et révèle même que 95% du coton qu'elle utilise actuellement provient de sources durables ou recyclées.

"Les matériaux recyclés sont vraiment gagnant-gagnant: ils empêchent aux déchets d'aller dans les décharges et réduisent le recours à des matériaux vierges et bruts", a noté Cecilia Brännsten, en charge du développement durable chez H&M Group, dans un communiqué. "En revanche, pour de nombreux types de textiles, les solutions de recyclage viables sont soit inexistantes soit indisponibles commercialement à grande échelle. C'est pourquoi nous collaborons avec des scientifiques pour adresser ce changement, tout en travaillant en parallèle à promouvoir d'autres sources de matériaux durables le plus rapidement possible."

Les marques d'H&M et H&M Home ajouteront de plus amples informations concernant l'utilisation des matériaux dans leurs produits commercialisés sur hm.com, pour que leurs clients sachent quelles usines ont fabriqué leurs produits et pour se renseigner sur la composition des matériaux et les solutions pour recycler leurs produits.

Le rapport souligne par ailleurs que le groupe (qui compte les marques H&M, Cos, Monki, Cheap Monday, & Other Stories et Weekday) a réduit ses émissions de CO2 émanant de ses opérations de 11% en un an en plus de se fixer l'objectif de n'utiliser des fibres 100% recyclées ou durables d'ici 2030.

H&M a multiplié les annonces en 2018 concernant ses initiatives éco-responsables, mais ce n'est pas la seule marque à s'intéresser à ces sujets. En janvier, Asos et PVH Corp. (propriétaire de Calvin Klein et Tommy Hilfiger) ont rejoint les rangs de Global Fashion Agenda, une initiative qui encourage à plus de durabilité dans l'industrie de la mode, aux côtés de poids lourds du secteur comme Kering, Nike et Target.